Le Tour du lac Brome, l'événement qui dure

Près de 4000 coureurs avaient pris part à la... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Près de 4000 coureurs avaient pris part à la 37e édition du Tour du lac Brome, l'été dernier.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lac-Brome) Dans le merveilleux monde du sport, il y a de ces événements qui vont et qui viennent et d'autres qui résistent à l'épreuve du temps. Le Tour du lac Brome fait partie de la seconde catégorie.

Commandité par le fabricant d'équipement de sport Merrell, le Tour du lac Brome en sera à sa 38e édition le week-end prochain. Et même si le nombre d'inscriptions est légèrement à la baisse, plus de 3500 coureurs sont attendus.

«Il y a une dizaine d'années, lorsque je me suis joint à l'équipe, il y avait environ une centaine d'événements comme le nôtre au Québec alors que, aujourd'hui, on en compte environ 800!, explique Jean Joly, qui est à la tête du comité organisateur avec Éric Fleury. La course à pied est devenue immensément populaire et l'offre est très grande.»

Mais ce qui fait la force du Tour du lac Brome, c'est la qualité de son organisation. Pas étonnant qu'on vienne d'un peu partout au Québec pour participer à l'événement.

«On s'efforce de bien traiter nos coureurs et de rendre l'expérience agréable pour eux, reprend M. Joly. En plus, la région est magnifique et nous avons un superbe décor. Il faut jouer sur nos forces.»

Une dizaine d'épreuves

Le Tour du lac Brome proposera encore une dizaine d'épreuves, des courses d'un kilomètre jusqu'au «challenge marathon» de 42,2 kilomètres réparti sur deux jours. Et l'épreuve de canitrail de cinq kilomètres sera de retour et lancera le week-end, vendredi soir.

«Nous n'avons pas beaucoup de nouveautés, notre priorité étant présentement de rendre le plus sécuritaires possible toutes les épreuves, dit encore Jean Joly. La course à pied, c'est super, en autant que personne ne se fasse mal.»

La course à pied est devenue particulièrement populaire chez les dames.

 Et l'ex-journaliste Karine Champagne, qui veut combattre la sédentarité et la dépression chez les femmes, débarquera dans la région avec ses «Mère-Veilleuses» et proposera une épreuve de cinq kilomètres.

«On va se faire un autre beau week-end!», termine M. Joly.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer