Djokovic enfin champion à Roland-Garros

Le trophée parisien, la Coupe des mousquetaires, était... (Michel Euler, Associated Press)

Agrandir

Le trophée parisien, la Coupe des mousquetaires, était le seul honneur de prestige qui manquait à la collection de Novak Djokovic.

Michel Euler, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Paris

Victorieux en finale de Roland-Garros, Novak Djokovic a maintenant remporté au moins une fois chacun des tournois majeurs du tennis.

Numéro 1 mondial, le Serbe s'est imposé 3-6, 6-1, 6-2 et 6-4 devant l'Écossais Andy Murray, deuxième à l'ATP.

Au terme d'un affrontement de trois heures et quatre minutes, il a prévalu à sa troisième balle de match, sur un revers de Murray dans le filet.

Le trophée parisien, la Coupe des mousquetaires, était le seul honneur de prestige qui manquait à la collection de Djokovic, 29 ans. « C'est vraiment un moment très spécial, a-t-il dit. C'est possiblement le plus grand moment de ma carrière. »

Sept autres joueurs ont triomphé à chaque grand tournoi : Fred Perry, Don Budge, Rod Laver, Roy Emerson, Andre Agassi, Roger Federer et Rafael Nadal.

Djokovic a été six fois champion en Australie, trois fois à Wimbledon et deux fois à New York. Dans l'histoire du tennis masculin, seuls Federer (17), Nadal (14) et Pete Sampras (14) ont été couronnés plus souvent en Grand chelem.

Le Serbe est le champion en titre de chaque tournoi majeur. Cet exploit ne s'était pas concrétisé depuis 1969, où chacun d'entre eux a été l'affaire de Laver.

Dimanche, Djokovic a inscrit sept bris et 41 coups gagnants. Il a fait 37 fautes directes, mais Murray en a commis 39, dont 33 dans les deux derniers sets.

Le tennisman du Royaume-Uni a fait durer le suspense à 5-2 Djokovic au dernier set, inscrivant notamment son troisième et dernier bris du match.

L'Écossais tentait de devenir le premier Britannique à régner à Paris depuis Perry, en 1935. Son palmarès demeure à deux titres majeurs : celui des États-Unis en 2012, puis le tournoi londonien l'année suivante.

Il s'agit d'un premier triomphe en Grand chelem... (David Vincent, Associated Press) - image 2.0

Agrandir

Il s'agit d'un premier triomphe en Grand chelem pour l'Espagnole Garbine Muguruza

David Vincent, Associated Press

Muguruza cause la surprise

Samedi, Garbine Muguruza est devenue la nouvelle championne de Roland-Garros, ayant battu la favorite Serena Williams 7-5 et 6-4 en finale.

Il s'agit d'un premier triomphe en Grand chelem pour l'Espagnole de 22 ans, quatrième tête d'affiche.

« Serena est une joueuse très puissante, alors je devais être aussi combative que possible, a dit Muguruza. Les mots ne suffisent pas pour décrire ce que cette journée veut dire pour moi. »

« J'ai grandi sur la terre battue alors pour moi personnellement et pour mon pays, c'est fabuleux. »

Muguruza a signé deux bris à chaque manche, dont un pour entamer le deuxième set.

Elle a remporté le jeu décisif sur un lob du revers sur la ligne, à sa cinquième balle de match. Les quatre premières ont été obtenues au jeu précédent.

Williams n'avait jamais perdu de finale parisienne. L'Américaine de 34 ans y a tout raflé en 2002, 2013 et 2015.

« Elle a un brillant avenir, a-t-elle dit à propos de l'Espagnole. Elle sait comment jouer quand l'attention se tourne vers elle, et elle sait ce qui est nécessaire pour gagner un tournoi majeur. Elle a été très bonne lors des gros jeux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer