Granby, ville de hockey-balle

«Quand on voit qu'on a attiré de trois... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

«Quand on voit qu'on a attiré de trois à quatre mille personnes par jour, on parle d'une vraie de vraie classique», se réjouit le président de la coupe Burrows, Simon Leblanc.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Granby a confirmé sa place comme pôle incontournable du hockey-balle au Québec ce week-end, alors que la tranche locale de la coupe Burrows a connu un franc succès.

«La ville de Granby est une ville de dek hockey. (...) Quand on voit qu'on a attiré de trois à quatre mille personnes par jour, on parle d'une vraie de vraie classique», se réjouit le président de la coupe Burrows, Simon Leblanc.

M. Leblanc estime que l'événement amène des retombées considérables pour les commerces granbyens. «Si on voulait louer une chambre d'hôtel à la dernière minute à Granby, c'était impossible», souligne-t-il.

Le temps pluvieux de dimanche a eu un impact négligeable sur le déroulement des activités, ce que La Voix de l'Est a pu constater en fin d'après-midi. Le site du Pile ou Face était toujours bondé et les finales s'enchainaient à un bon rythme.

Tel qu'attendu, les foules étaient particulièrement importantes samedi, notamment lors de la présentation des matchs de la classe reine du tournoi, le A masculin.

«C'est bien, parce que les jeunes ont l'occasion de voir les stars du hockey-balle à l'oeuvre», mentionne Simon Leblanc.

Il y a bien eu quelques pépins. Le niveau de compétitivité s'élevant peu à peu, une poignée de matchs de suspension ont été décernés à des joueurs qui pratiquaient un jeu excessivement robuste.

«C'est toujours comme ça. Le hockey-balle est un sport de contacts, d'intensité et d'émotions. Mais notre organisation est très stricte sur ces choses-là. On veut garder le jeu propre», assure le président du tournoi.

En expansion

L'été dernier, 204 équipes ont participé à la première édition de la Coupe Burrows à Granby. Après une augmentation de l'ordre de 10% cette année, les organisateurs espèrent franchir le cap des 250 formations en 2017. Car il est pratiquement assuré que l'événement reviendra en ville.

«Cette année, on a pu avoir un horaire qui est quand même conciliant. C'est sûr qu'on pourrait ajouter des équipes en faisant un marathon et en jouant plus tard», entrevoit Simon Leblanc.

Les Canards de Cowansville (en possession de la... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Les Canards de Cowansville (en possession de la balle) ont battu le Dock Industries de Québec 5-2 en finale du B masculin.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

«Un scénario parfait»

Les équipes de la région ont connu leur part de succès à la Coupe Burrows de Granby, raflant notamment les honneurs des quatre principales catégories.

Dans le A masculin, classe reine du tournoi, le Pile ou Face de Granby s'est imposé 6-2 face à la puissante formation RedLite 2 de Montréal, qui alignait notamment l'attaquant des Canucks de Vancouver Alex Burrows (lire également l'article en page 30).

Le président du tournoi, Simon Leblanc, indique qu'il s'agissait là du premier triomphe d'un club granbyen depuis la création du circuit de la Coupe Burrows, en 2011.

« (Alex) Burrows contre le club local en finale du A. Et le club local qui gagne. C'était vraiment un scénario parfait», souligne M. Leblanc.

Le Pile ou Face misait notamment sur les Granbyens Kevin Rousseau et Charles Monette, deux joueurs-vedettes qui représentent le Canada sur la scène internationale. En fait, la Coupe Burrows fait office de camp d'évaluation pour les dirigeants des formations québécoise et canadienne.

D'autres noms connus des amateurs de hockey étaient présents à Granby ce week-end. Pensons notamment à Danick Martel, qui évolue avec le club-école des Flyers de Philadelphie.

En classe A féminine, les Bros du dek Dix10, également à Granby, ont remporté une courte victoire (1-0) contre Sherbrooke.

Près de 220 formations, réparties dans une vingtaine de classes, étaient en action ce week-end sur les différents sites de compétition.

Nombreux champions

De retour chez les hommes, les Canards de Cowansville ont triomphé dans le B. Ils ont vaincu le Dock Industries de Québec 5-2 lors du match ultime. La classe C+ est allée aux Gars de la disco, qui représentaient le complexe dek Dix10.

Qui plus est, des équipes de Granby ont été couronnées dans les catégories E féminin, D masculin, junior 9-10 ans, junior 11-12 ans et junior 15-17. Notons également la victoire du Resto-Bar Le Spot, à Saint-Pie, dans le récréatif masculin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer