Baseball senior: les Castors sauvent les meubles

Leonardo Ochoa (41) a claqué deux circuits et... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Leonardo Ochoa (41) a claqué deux circuits et produit sept points pour les Castors dimanche après-midi.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Menés par un Leonardo Ochoa tout feu tout flamme, les Castors d'Acton Vale ont défait les Cascades de Shawinigan 11-9, dimanche après-midi au stade Léo-Asselin.

Shawinigan n'a toujours pas goûté à la victoire en sept matchs cette saison. N'empêche que le match est passé bien près de tourner au vinaigre pour les Valois.

Le pointage était de 11-5 à la faveur des locaux lorsque Hiraili Garcia Ventura s'est amené en relève au partant Philippe Graham en fin de sixième manche. Le droitier a alors connu toutes sortes d'ennuis, permettant quatre points pour faire 11-9 au tableau d'affichage.

Aidé de sa défensive, le vétéran Denis Lamontagne est venu à la rescousse pour préserver la victoire.

Après le match, le gérant des Castors, Steve Green, a confié qu'il avait un plan en tête quant à l'utilisation de Garcia Ventura. Un artilleur qui, dernièrement, manque de vélocité et de précision avec certains de ses lancers.

«Avec une avance de six points, je croyais que c'était le bon moment. Je voulais pas qu'ils accordent 7-8 points et qu'on perde la game, mais 2-3 points on pouvait vivre avec ça. Et on avait Denis (Lamontagne) ou moi qui pouvait venir lancer s'il y avait quelque chose...», explique l'expérimenté joueur-entraîneur.

Une attaque explosive

Chose certaine, Green n'a pas à s'inquiéter de son attaque.

À son premier départ de la saison, le droitier Philippe Graham a accordé deux points aux visiteurs dès la manche initiale. Mais les locaux n'ont pas tardé à répliquer - et à prendre les devants 3-2 - grâce aux claques de Leonardo Ochoa et Reinaldo Ramirez.

Gabriel Thibodeau (simple) et Ochoa (circuit au champ droit) ont plus tard permis aux Castors d'augmenter leur avance.

Le gérant des Cascades a ensuite pris une décision fort coûteuse en gardant le lanceur Jean-Félix Proulx au monticule en fin de quatrième manche, alors que les buts étaient remplis avec un retrait au compteur. Proulx a d'abord atteint Jonathan Lussier, avant d'accorder un grand chelem à Ochoa, encore lui.

Ochoa en confiance

Interrogé au terme de la rencontre, Ochoa espère que sa brillante performance donnera un nouveau souffle à sa saison au plan personnel. Avec sept points produits dimanche, le joueur de deuxième but a pratiquement doublé sa récolte depuis le début du calendrier régulier.

«Au Canada, on commence la saison avec peu de temps (passé) à l'entraînement. Plus on joue de matchs, mieux on frappe», soutient Ochoa. De la même manière, il a gagné en confiance à chacune de ses présences contre Jean-Félix Proulx. Ses deux circuits en sont la preuve.

La victoire est allée au dossier de Graham. Avec deux points produits chacun, Emmanuel Forcier et Gabriel Mayrand ont été les meilleurs à l'attaque pour Shawinigan.

Alors qu'une veille d'orage violent faisait craindre l'annulation du match dimanche matin, le dernier tiers de la rencontre s'est finalement déroulé sous un ciel ensoleillé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer