La page du Kid

Une vie bien remplie que celle du «coach»... (fournie)

Agrandir

Une vie bien remplie que celle du «coach» Mike Morin!

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Coach Mike: tout en intensité!

Lorsque Mike Morin m'a contacté pour me parler de son entreprise (Fartlek-Action) spécialisée dans le domaine de l'activité physique, j'étais loin de me douter que notre entretien prendrait une autre tangente.

Nous nous étions donné rendez-vous dans un restaurant de la rue Principale et, autour d'un bon café, j'avais devant moi une série de questions que je me préparais à lui poser. Mais suite à la première, je l'ai entendu me défiler sa vie et, immédiatement, je me suis rendu compte que j'avais affaire à quelqu'un dont le parcours était exceptionnel.

Si une personne avait été opérée trois fois au coeur au cours d'une même année, on ne pourrait certes pas lui reprocher de s'asseoir sur ses lauriers. Subir trois interventions chirurgicales, c'est qui est pourtant arrivé à celui que les gens de la région surnomment «coach Mike» au cours de la seule année 2012. Cependant, au lieu de vouloir diminuer ses activités, l'ami Mike a plutôt décidé que sa vie serait dorénavant consacrée à la promotion de l'activité physique. «Avant ma troisième opération (on lui a posé une nouvelle valve au coeur le 28 novembre 2012), ma spiritualité a beaucoup augmenté. J'ai parlé au Bon Dieu et je lui ai dit: "Si tu me laisses ouvrir les yeux, donne-moi une mission claire à accomplir et surtout, si cela arrive, donne-moi les capacités de le faire! " Trois heures après avoir ouvert les yeux, je le savais déjà: Fartlek-Action était né!», de souligner d'entrée de jeu celui qui a pris sa retraite l'an dernier après une carrière de 28 ans en enseignement du français au secondaire.

«D'ailleurs, plus le temps file et plus que je me rends compte que si tu bouges, tu risques d'avoir une bonne vision de la vie. Voilà la raison pour laquelle j'ai décidé d'adhérer au mouvement Fartlek, une série d'entraînements par intervalles qui englobe notamment l'endurance et l'intensité. D'ailleurs, on a fêté récemment le 100e anniversaire de cette méthode éprouvée», poursuit celui qui a en quelque sorte propagé cette «bonne nouvelle» en fondant plusieurs clubs dans la région, soit à Granby, Saint-Césaire, Saint-Hyacinthe, Roxton Pond et Cowansville.

Mais on ne pourrait mettre fin à un entretien avec ce personnage au franc-parler sans lui demander son opinion sur l'état actuel de l'éducation au Québec. «Même si le contact avec les jeunes me manque énormément, je suis quand même assez lucide pour voir que j'ai arrêté à temps... Quand je leur parle, je constate que bon nombre d'enseignants sont dépassés ou tout simplement écoeurés par la charge de travail qui est devenue beaucoup trop lourde en raison notamment de l'intégration dans les classes régulières d'élèves ayant des difficultés (comportementales ou d'apprentissages). De plus, je déplore le fait que l'on manque énormément de soutien pour les cas problèmes. Il y a aussi la fameuse réforme qui est loin de leur venir en aide. Tu sais, à force de demander aux jeunes de faire des projets, je crois que l'on passe à côté de l'essentiel, soit la transmission de connaissances... C'est dommage, parce qu'au lieu de couper en éducation, on devrait plutôt y investir...», de conclure celui dont la vie pourrait faire l'objet d'un livre quelque part en 2017-2018.

Ah, j'oubliais! Le peu de temps libre qu'il lui reste, «coach Mike» le consacre à monter des plans d'entraînement ainsi qu'à dispenser des cliniques privées ou semi-privées. On peut le contacter en composant le 450-776-2223 ou par courriel au coach.mike.morin@hotmail.fr

Le décès de John Brophy va laisser un... (tirée d'Internet) - image 2.0

Agrandir

Le décès de John Brophy va laisser un grand vide dans le monde du hockey. 

tirée d'Internet

On jase autour d'un bon cigare

J'ai été très attristé d'apprendre cette semaine la mort de l'ex-entraîneur John Brophy, décédé à l'âge de 83 ans des suites d'une longue maladie.

Nous avions été présentés l'un à l'autre lors du repêchage de la LNH de 1993 par Bill Dineen et Red Sullivan, deux vieux routiers du recrutement, et depuis, nous avions toujours gardé une très bonne relation.

Au milieu des années 90, alors qu'il dirigeait les Admirals d'Hampton Roads dans la East Coast Hockey League, il était à la recherche d'un ailier de deuxième trio. Il m'avait contacté - comme bien d'autres de mes collègues - afin de savoir si je connaissais un joueur susceptible de lui venir en aide. Je lui avais refilé le nom de mon vieux pote Dominic Maltais, qui était à la recherche d'un emploi. Non seulement Doum avait-il fait l'affaire en récoltant plus d'un point par match, mais il avait également joué cinq saisons sous les ordres de Brophy en plus d'être nommé à deux reprises sur l'équipe d'étoiles du circuit.

Élevé à une époque où les gestes d'appréciation envers l'autre étaient peu ou pas permis, Mister Bro, comme je le surnommais, était toutefois d'une loyauté indéfectible. Quand vous méritiez sa confiance, vous deveniez immédiatement son ami, et ce, pour la vie. Par contre, il vous fallait avant tout faire vos preuves et à la suite à l'embauche de Maltais, inutile de vous dire que le jeune dépisteur que j'étais avait passé le test.

D'ailleurs, ne devant jamais - supposément! - me prouver qu'il appréciait notre amitié, mais pensant sans doute que personne ne le saurait, j'ai souvent eu droit en «petit cadeau» à la traditionnelle «tarte aux prunes de Meredith» (Meredith's Plum Pie), une véritable institution dans son coin de pays.

Ce Néo-Écossais intense et exigeant (à côté de lui, Richard Martel représente un agneau!) aura tout de même réalisé son rêve, soit d'accéder un jour à la Ligue nationale en étant l'entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto, de 1986 à 1989.

Sachez que vous allez me manquer Mister Bro!

Jacques Massé frappe la balle loin, loin, loin...... (Danny Gélinas) - image 3.0

Agrandir

Jacques Massé frappe la balle loin, loin, loin...

Danny Gélinas

Le vénérable Jacques Massé, toujours droit comme un chêne, n'a que des éloges au sujet de Daniel Piette, le responsable du département de golf Au Grand Bazar. En effet, il paraît que l'homme de 68 ans membre du Mille Vert, frappe des coups de départ au-delà de 250 verges grâce au nouveau driverde marque TaylorMade que Daniel lui a notamment conseillé d'acheter. J'aurai d'ailleurs la chance de voir le phénomène Massé de plus près lors du tournoi des retraités de la Ville de Granby, qui se tiendra à la mi-juin sur les allées du Golf Miner. Votre humble serviteur profitera également de ce tournoi pour recueillir plusieurs potins afin d'en faire l'objet de l'une de ses prochaines chroniques...

...................... 

J'aimerais féliciter l'ami Marc-André Cabana de l'Interplus ainsi que sa conjointe Mélanie Gaudreau pour la naissance de leur petit Jérôme le 30 avril dernier. Ce beau bébé, qui pesait 6 livres lors de sa «pesée officielle», fait notamment le bonheur de son grand-père Patrice et de sa grand-mère Carole. Toutes mes félicitations à la famille...

Un peu d'humour

On apprenait la semaine dernière que P.K. Subban va animer un gala Just For Laughs le 1er août prochain. Un petit conseil: PK, si tu veux que les gens rient, montre-leur des séquences de ton jeu en zone défensive... Pour ma part, ça fait cinq ans que j'en rigole...!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer