Ranger démarre sur les chapeaux de roues

Andrew Ranger a été le premier à franchir... (Matthew Manor, NASCAR)

Agrandir

Andrew Ranger a été le premier à franchir la ligne d'arrivée à Bowmanville.

Matthew Manor, NASCAR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Andrew Ranger commence sa saison de course en force avec une victoire à l'arraché. Profitant d'un contact entre les deux voitures de tête, il a réussi à se faufiler devant le pilote en deuxième position, Jason Hathaway, et à doubler quelques instants plus tard celui qui menait la course, Alex Labbé.

Andrew Ranger célèbre sa victoire lors de la... (Matthew Manor, NASCAR) - image 1.0

Agrandir

Andrew Ranger célèbre sa victoire lors de la première course de la saison NASCAR Pinty's.

Matthew Manor, NASCAR

La première course du circuit NASCAR Pinty's de la saison lors de l'épreuve Clarington 200 se tenait ce week-end à Bowmanville, près de Toronto. Déjà confiant et enthousiaste, le pilote originaire de Roxton Pond croit que cette victoire va permettre de consolider la bonne chimie qui existe déjà au sein de sa nouvelle équipe.

«On commence avec un bon début de saison, constate Ranger. J'ai un nouveau chef mécanicien, une nouvelle équipe, tout ça fait en sorte qu'on a gagné notre première course tous ensemble. C'est vraiment le fun

Il parle encore avec beaucoup de fébrilité de la fin de la course qu'il vient de disputer, dimanche. Après son dépassement du bolide en tête, «il restait seulement un tour à faire. Je peux te dire que j'étais vraiment stressé. La température nous a joué aussi un tour. Il a commencé à mouiller vers la toute fin, puis la piste commençait à être de plus en plus trempe, ce qui fait que ça glisse énormément. À chaque virage, je me demandais comment allait être ce virage. La moitié de la piste était mouillée vu que la pluie s'en venait tranquillement, l'autre moitié de piste était sèche. C'était vraiment très bizarre, une technique de conduite qui n'est pas facile. Avec l'adrénaline au fond, c'était quelque chose.»

Ranger avait derrière lui des pilotes désireux de reprendre le dessus qui observaient comment il réagissait et entrait dans les virages. Pressé et nerveux, il a réussi à franchir le fil d'arrivée en première position. «C'est le dernier tour, la première course, tout le monde veut gagner, c'était vraiment toutes sortes d'émotions. Je suis vraiment content d'avoir gagné cette course-là et d'avoir amassé des bons points. [...] Il y a beaucoup de recrues qui s'en viennent, de bons pilotes qui s'en viennent, ils mettent la pression. Ça va être de gérer les courses comme en fin de semaine, de faire du mieux que je peux, pour faire des bons points en finissant dans les bonnes positions pour gagner le championnat en fin de saison.»

En passant, ce sont finalement les coureurs Robin Buck et D.J. Kennington qui ont complété le podium.

Le prochain grand prix se tiendra à Sainte-Marie-de-Beauce sur la piste Chaudière 300, le 11 juin. «C'est la troisième fois que j'y vais et à chaque fois, je suis surpris, souligne Andrew Ranger. Il y a une piste d'une valeur de plus de 3 M$. C'est de toute beauté.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer