Le Canada rosse la Suède 6-0

Le Canada a rossé la Suède et passe... (Dmitri Lovetsky, The Associated Press)

Agrandir

Le Canada a rossé la Suède et passe en demi-finale du Mondial de hockey.

Dmitri Lovetsky, The Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carol Schram, La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
Saint-Pétersbourg, Russie

Mark Scheifele et Mark Stone ont récolté trois points chacun et ils ont été les piliers d'une convaincante victoire de 6-0 du Canada contre la Suède, jeudi, en quarts de finale du Championnat du monde de hockey sur glace.

La formation canadienne s'est ainsi relevée de sa défaite de 4-0 contre la Finlande mardi, et affrontera les États-Unis en demi-finale samedi. La Finlande et la Russie livreront bataille lors de l'autre demi-finale. Les deux matchs seront disputés à Moscou.

« Nous étions tous déçus de notre performance contre la Finlande, a admis le défenseur Matt Dumba après la victoire. Nous savions qu'en bout de ligne, ça ne voulait rien dire. Nous avions encore trois matchs à disputer et nous devions nous préparer à affronter les Suédois. »

Scheifele, un porte-couleurs des Jets de Winnipeg dans la LNH, a inscrit le but victorieux à 18:39 de la première période. Il a fait dévier un tir de Ryan O'Reilly par-dessus l'épaule de Jacob Markstrom

Les hommes de Bill Peters ont ajouté trois buts à l'aide de seulement huit tirs au deuxième vingt, ceux de Dumba, en avantage numérique, Brad Marchand et de Max Domi. Les filets de Marchand et de Domi ont été inscrits dans un intervalle de 11 secondes au milieu de l'engagement.

« 'Stoney a fait un très bon jeu le long de la clôture pour m'acheter du temps, et j'ai pu me faufiler dans l'enclave, a expliqué Dumba à propos de son filet. « Hallsy » a servi d'écran devant le gardien. Je ne crois pas qu'il ait vu le tir. Je ne suis pas responsable de ce but-là, j'ai simplement décoché un tir en direction du filet.»

« C'était un très gros but, a ajouté l'entraîneur-chef Bill Peters. Le jeu de puissance n'était pas tout à fait réglé au quart de tour à ce moment-là. Nous avons finalement marqué vers la fin de la supériorité numérique, donc j'ai aimé le déroulement du jeu sur cette séquence-là ainsi que sur le filet de Marchie', après que Dumba eut décoché un autre tir au filet.»

«C'est un jeune homme qui est très mobile et qui dispose d'un puissant tir. Il l'a exploité et a contribué à la victoire de son équipe ce soir.»

Stone et Brassard ont complété la marque en troisième période pour le Canada, qui a dirigé 34 tirs vers Markstrom. Brendan Gallagher a récolté une passe.

«Malheureusement pour eux, nous avons joué un très bon match ce soir, a confié Dumba. Ils ont offert une bonne opposition en début de rencontre. Mais je crois que nous sommes venus à bout de leur volonté et avons imposé notre rythme par la suite.»

Cam Talbot, qui avait critiqué sa performance contre la Finlande à l'issue du match de mardi, a bloqué 24 rondelles pour son troisième blanchissage, un sommet depuis le début du tournoi.

Talbot a réalisé ses meilleurs arrêts du match au début de la première période, au moment où les Suédois ont cherché à appliquer une pression constante sur la défensive d'Équipe Canada, de même que tôt au troisième vingt.

La troupe canadienne a également tenu le coup lors d'une longue infériorité numérique à six contre trois, au début de la troisième période. Gallagher et Morgan Rielly ont écopé de pénalités à sept secondes d'intervalle, et l'entraîneur-chef de la Suède a retiré son gardien au profit d'un sixième attaquant dans l'espoir de réduire l'écart.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer