Boxe à Granby: Waardenburg remet ça !

Anthony Durocher (à gauche) en action à la... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Anthony Durocher (à gauche) en action à la fin mars à l'occasion du dernier gala présenté au Speedy Gym. Le jeune boxeur s'est depuis couvert d'or lors des Gants de bronze, événement présenté à Victoriaville.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Il n'y a pas eu une tonne de galas de boxe organisés à Granby au cours des dernières années. Mais fort du succès obtenu lors de celui qu'il a présenté au début mars, Dirk Waardenburg s'affaire à préparer une autre carte, qui aura lieu pas plus tard que le 28 mai.

«La demande est là et elle est forte, lance Waardenburg, qui convie à nouveau les amateurs à son Speedy Gym, rue Mountain. La dernière fois, il y a eu 200 spectateurs, ce qui était pas mal plus que ce qu'on attendait. Oui, la boxe est bien vivante à Granby.»

Waardenburg prévoit présenter une dizaine de combats, la grande majorité mettant bien sûr en vedette des athlètes qu'il entraîne. Plusieurs étaient en action lors du gala du mois de mars.

On reverra ainsi les Anthony Durocher, Bryan Binette, Xavier Gévry, Jean-Michel Wilson Orcheta et le poids lourd Adam Dyczka. Les noms de leurs adversaires restent à confirmer.

Durocher, qui s'était battu dans le cadre d'un combat d'exhibition en mars, s'est depuis couvert d'or lors de Gants de bronze, événement présenté à Victoriaville. À 13 ans, il se battra chez les 135 livres.

«Grâce à son triomphe aux Gants de bronze, Anthony (fiche de cinq victoires et aucune défaite) attire l'attention, reprend Waardenburg. Plusieurs amateurs vont venir juste pour assister à son combat.»

Même s'ils s'étaient tous plutôt bien défendus, les boxeurs du Speedy Gym n'avaient pas obtenu beaucoup de succès devant leurs partisans.

«Il y avait une question d'expérience là-dedans, dit encore Waardenburg. Aucun de mes athlètes n'avait plusieurs combats dans le corps. Déjà, ils ont un peu plus de kilométrage aujourd'hui.»

Hauver est en forme

Mardi prochain, en attendant, le Granbyen Charles Hauver disputera son premier combat chez les professionnels alors qu'il affrontera Patrice Volny, un autre Québécois, sur le ring du Casino de Montréal. Et selon Dirk Waardenburg, qui est aussi son entraîneur, Hauver est en belle forme.

«Charles travaille très fort, souligne-t-il. Il lui reste une dizaine de livres à perdre, lui qui va se battre à 165 livres. Il s'entraîne dur à Granby comme dans la région de Montréal et il est déterminé à réussir son entrée chez les pros. J'aime véritablement ce que je vois de lui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer