Mondial de hockey: le Canada battu par la Finlande

Les Finlandais ont déjoué Cam Talbot à quatre... (Associated Press)

Agrandir

Les Finlandais ont déjoué Cam Talbot à quatre reprises, mardi.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Matt Duchene s'est fait durement rappeler ce que pouvait représenter une défaite au Championnat du monde de hockey sur glace.

La Finlande a marqué trois buts en deuxième période, dont deux en moins de trois minutes vers la fin de l'engagement, mardi, dans un gain de 4-0 face à la formation canadienne lors du dernier match du volet préliminaire.

«Nous ne sommes pas habitués de rester debout sur la ligne bleue et d'entendre l'hymne national d'une autre équipe», a fait remarquer Duchene, médaillé d'or l'an dernier à Prague et lors des Jeux olympiques de Sotchi, en 2014.

«J'ai détesté chaque minute de ce moment, et je crois que c'est le cas de tous les autres joueurs. Je pense que nous allons nous servir de cela comme source de motivation d'ici la fin du tournoi.»

La victoire a permis à la Finlande (7-0) de terminer au premier rang du groupe B avec 21 points, trois de plus que le Canada (6-1). Aussi, elle a mis fin à la séquence victorieuse de 16 matchs de la formation canadienne au Championnat du monde.

En quarts de finale jeudi, la Finlande croisera le fer avec le Danemark, quatrième du groupe A. De son côté, le Canada devra livrer bataille à la Suède, qui a terminé au troisième rang de ce groupe.

Mika Pyorala a mené l'attaque des Finlandais avec un but et une passe. Tommi Kivisto, Leo Komarov et Jarno Koskiranta, ce dernier tôt en troisième période, ont réussi les autres buts des vainqueurs contre Cam Talbot, qui n'a fait face qu'à 19 tirs.

Les buts de Komarov et de Pyorala ont été réussis en l'espace de 2 minutes 47 secondes vers la fin de la période médiane, et ont permis à la Finlande de rentrer au vestiaire avec une avance de trois buts.

Mikko Koskinen a mérité le blanchissage après avoir stoppé les 21 tirs du Canada.

Blessé à une jambe en deuxième période à la suite d'un accrochage avec Corey Perry, l'espoir finlandais Patrik Laine est revenu au jeu un peu plus tard. Il n'a toutefois récolté aucun point.

En dépit d'un revers en prolongation, les États-Unis... (Associated Press) - image 2.0

Agrandir

En dépit d'un revers en prolongation, les États-Unis (en blanc) passent au prochain tour. 

Associated Press

Les Américains en quarts de finale

Par ailleurs, les États-Unis se sont qualifiés pour les quarts de finale, malgré une défaite de 3-2 en prolongation contre la Slovaquie.

Les Slovaques auraient mérité un laissez-passer pour la ronde des médailles s'ils avaient vaincu les Américains en temps réglementaire. Toutefois, le point additionnel qu'ont obtenu les États-Unis en se rendant en prolongation a suffi pour leur assurer le quatrième rang du groupe B.

La Slovaquie a pris les devants en première période lorsque Christian Jaros a déjoué Keith Kincaid d'un tir des poignets.

Brock Nelson, des Islanders de New York, a cependant profité d'un avantage numérique pour ramener les deux équipes à la case de départ, à 7:15 de la période médiane.

Nick Foligno a rompu cette égalité à 2:53 du troisième vingt, mais Pavol Skalicky a égalé le score environ dix minutes plus tard.

Les Slovaques ont retiré le gardien Julius Hudacek au profit d'un sixième attaquant pendant la dernière minute de jeu, sans succès.

Marko Dano a mis fin à la rencontre en faisant vibrer les cordages après 59 secondes de jeu en période supplémentaire.

En quarts de finale jeudi, les États-Unis affronteront la République tchèque, qui s'est assurée du premier rang du groupe A grâce à un gain de 5-4 face à la Suisse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer