Dominic Lussier est plus fébrile que d'habitude

«Je m'attends à ce que l'on connaisse notre... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«Je m'attends à ce que l'on connaisse notre meilleure saison en sept ans, c'est-à-dire depuis que notre administration est en place», explique Dominic Lussier.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Dominic Lussier est fébrile et excité. Comme à chaque année à quelques heures du début de la nouvelle saison à l'Autodrome Granby.

«En fait, je suis un peu plus fébrile qu'à l'habitude, avoue le promoteur et copropriétaire de la piste de la rue Cowie. Je suis plus fébrile parce que je m'attends à ce que l'on connaisse notre meilleure saison en sept ans, c'est-à-dire depuis que notre administration est en place.»

Lussier déborde de confiance en raison de la forte compétition annoncée chez les modifiés. Et aussi du nombre de voitures qui s'annonce intéressant dans chacune des classes régulières.

«Le retour de François Bernier à temps plein chez les modifiés suscite beaucoup d'intérêt, dit-il. La venue de Mathieu Desjardins dans la même classe (après qu'il eut obtenu énormément de succès en sportsman) est quant à elle loin de passer inaperçue. Si Dame Nature est bonne avec nous, je pense qu'on va se faire un très, très bel été.»

Après deux saisons où elle a contribué à gâcher le spectacle, Dame Nature a plutôt bien fait les choses en 2015. Les foules ont d'ailleurs été véritablement excellentes dans le dernier droit de la saison.

«Le momentum était vraiment de notre bord en fin de saison et je pense qu'on va reprendre là où on a laissé. Je reçois plein d'appels et de courriels, les gens ont hâte de retourner aux courses.»

Nouveau commanditaire

Les courses, c'est aussi une affaire d'argent. Et Dominic Lussier a signé une entente digne de mention avec Metalia, un fabricant d'outils.

«Metalia devient le commanditaire en titre des classes modifié et sportsman, l'équivalent de Pinty's ou anciennement Canadian Tire en série canadienne de NASCAR. Nos pilotes seront les premiers à en bénéficier.»

Parlant d'argent, les pilotes se disputeront encore un alléchant fond de points de 100 000 $ cette saison.

«Clairement, le fond de points bonifiés nous permet d'attirer davantage de pilotes, souligne Lussier. On ne peut pas revenir en arrière. Et c'est l'fun d'en donner un peu plus à nos pilotes. Car je l'ai toujours dit: le spectacle, c'est eux qui le donnent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer