Le hockey de printemps en roi et maître

Steve Morin, Danick Malouin, Patricia Lefebvre et José... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Steve Morin, Danick Malouin, Patricia Lefebvre et José Plouffe, les grands organisateurs du tournoi de cette fin de semaine, croient fermement au hockey de printemps.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Non, la saison de hockey en région n'est pas tout à fait finie. Jusqu'à dimanche, la Ligue de hockey élite AAA du Québec présentera un tournoi qui réunira une trentaine d'équipes au centre sportif Léonard-Grondin.

La Ligue de hockey élite AAA du Québec, c'est ce qu'on appelle du hockey de printemps. Et localement, le hockey de printemps passe par l'organisation des Bisons de Granby, qui s'appellent bel et bien ainsi en souvenir de l'ancienne équipe de la LHJMQ.

«Le gros avantage du hockey de printemps, c'est que les jeunes ne sont attachés à aucun territoire, explique le président de la LEAAAQ, le Granbyen Steve Morin. En clair, un jeune de Baie-Comeau peut jouer avec les Bisons et un jeune de Granby peut jouer à Drummondville. Ça simplifie beaucoup les choses.»

José Plouffe, Patricia Lefebvre, le hockeyeur Danick Malouin et Morin, les grands organisateurs du tournoi de la fin de semaine, croient fermement au hockey de printemps, qu'importe ceux qui prétendent que les jeunes devraient faire autre chose qu'être sur la patinoire à cette période-ci de l'année.

«Le hockey de printemps, c'est une question de passion, lance Danick Malouin, qui a principalement évolué avec les River Kings de Cornwall, de la Ligue nord-américaine, cette saison. Les joueurs débarquent à l'aréna parce qu'ils ont envie de le faire, parce qu'ils aiment leur sport, surtout pas parce qu'ils sont obligés. Le calibre de la LEAAAQ est excellent, c'est clair, mais il n'y a pas cette pression sur les jeunes qu'il y a en hiver. Avoir du plaisir, c'est la règle no. 1 du hockey de printemps.»

Cinq équipes des Bisons

Les Bisons sont représentés par cinq équipes au tournoi qu'ils organisent en fin de semaine et qui débute jeudi soir. L'événement réunit des joueurs nés en 2003, 2005, 2007 et 2009.

«On a des joueurs qui viennent du hockey civil, du hockey scolaire, de partout, souligne José Plouffe, un de ceux qui ont fondé les Bisons il y a cinq ans. Notre ligue est affiliée à Hockey Québec, mais on se tient loin de la guerre entre le civil et le scolaire. Nous, on laisse les jeunes jouer, point.»

Et ils vont jouer en fin de semaine. Dans une ambiance de fête, paraît-il.

«On veut faire un happening de l'événement, souligne Patricia Lefebvre. Il y aura un tailgate party samedi soir, il y a aura des musiciens à l'aréna, plein de trucs du genre. Il commence à faire beau et nous, on va célébrer le printemps en faisant du hockey!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer