Murray et Mauresmo mettent fin à leur collaboration

Andy Murray était devenu le premier joueur de... (archives Associated Press)

Agrandir

Andy Murray était devenu le premier joueur de tennis de ce niveau à embaucher une femme comme entraîneur quand il a fait appel à Amélie Mauresmo en juin 2014.

archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Andy Murray s'est séparé de son entraîneuse Amélie Mauresmo, mettant fin à une relation inédite de deux ans au cours de laquelle le joueur vedette britannique a amélioré son jeu sur terre battue, mais a été incapable d'ajouter un titre du Grand Chelem à sa collection.

Le communiqué émis par la firme de gestion de Murray n'a pas révélé la raison de cette décision, même si Mauresmo a précisé que «consacrer suffisamment de temps avec les déplacements a été un défi pour moi».

La Française a donné naissance à son premier enfant en août et a pris six mois de congé de maternité.

«Travailler avec Andy au cours des deux dernières années a été une expérience fantastique pour moi, a confié Mauresmo, une ancienne no 1 mondiale qui a remporté les Internationaux d'Australie et Wimbledon en 2006. J'ai vraiment apprécié de faire partie de la grande équipe autour de lui.» Première

Murray était devenu le premier joueur de tennis de ce calibre à embaucher une femme comme entraîneur quand il a fait appel à Mauresmo en juin 2014.

À ce moment-là, il était déjà deux fois champion en tournois du Grand Chelem - Internationaux des États-Unis en 2012 et Wimbledon en 2013 - et il a également gagné la médaille d'or aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Avec Mauresmo, Murray a atteint la finale des Internationaux d'Australie en 2015 et 2016, s'inclinant à chaque fois aux dépens du favori Novak Djokovic. Il a remporté ses premiers titres sur terre battue à Munich et Madrid l'an dernier.

«J'ai énormément appris auprès d'Amélie pendant ces deux ans, sur le terrain et à l'extérieur, a expliqué Murray dans un communiqué. Elle a eu une influence apaisante auprès de l'équipe et elle nous manquera à tous.»

Murray se prépare à entamer la période la plus occupée de sa saison, avec les Internationaux de France, Wimbledon, les Jeux olympiques à Rio de Janeiro et les Internationaux des États-Unis lors des quatre prochains mois.

«Je vais prendre un peu de temps pour examiner les prochaines étapes et voir comment nous pouvons poursuivre les progrès, a ajouté Murray. Mais je tiens à la remercier pour tout ce qu'elle a fait, elle a été une membre inestimable de l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer