L'Impact arrache le nul au Yankee Stadium

Dominic Oduro, qui avait fait son entrée à... (Associated Press)

Agrandir

Dominic Oduro, qui avait fait son entrée à la 63e minute, a joué les héros pour l'Impact.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
New York

L'Impact espérait retrouver son étincelle à l'attaque lors d'une visite éclair à New York, mercredi, et il a finalement fallu un but de Dominic Oduro dans les arrêts de jeu en fin de match pour que la formation montréalaise soutire un verdict nul de 1-1 au New York City FC.

«Dom est un vrai professionnel, a noté l'entraîneur de l'Impact Mauro Biello. Ça fait plusieurs années qu'il est dans la ligue et il fait très bien avec nous. Il a joué en pointe, sur l'aile, comme partant, comme réserviste. Il est un atout. Quand il est capable d'utiliser sa vitesse, il est très dangereux.»

RJ Allen a ouvert le score tôt en deuxième demie pour le NYCFC (1-3-4), qui n'a pas gagné à ses sept dernières sorties (0-3-4). Sa seule victoire cette saison a été signée lors de son match d'ouverture.

De son côté, l'Impact (4-3-1) a évité d'être victime d'un quatrième blanchissage en six matchs, même si l'offensive a passé de longs moments au neutre.

«Chaque équipe essaie de contrer Didier (Drogba) et (Ignacio) Piatti, a mentionné Biello. Il est important de trouver des solutions pour déséquilibrer la défensive. Nous n'étions pas bons sur le ballon, nous n'étions pas capables de ramener le ballon au milieu.»

Oduro, qui avait fait son entrée à la 63e minute, a joué les héros pour les visiteurs en marquant pendant la première minute des arrêts de jeu. Il a touché la cible de la tête sur un coup franc au premier poteau de Drogba.

«Pour nous, c'était important de rebondir après la défaite de samedi (2-0 contre le Toronto FC à Montréal), a déclaré Biello. Ce n'était pas notre meilleur match, mais d'arriver ici et d'obtenir un match nul, un point, c'est bon pour nous. Il y a encore des choses à travailler, à améliorer. Mais nous prenons ce point et nous passons au prochain match.»

Les blessures et l'horaire chargé de la semaine avaient forcé l'entraîneur Mauro Biello a effectué quelques changements à la formation de l'Impact. Patrice Bernier, Wandrille Lefèvre et Maxim Tissot ont obtenu leur premier départ de la saison. Johan Venegas et Kyle Bekker étaient aussi de la formation partante à la place de Harry Shipp et Eric Alexander.

Peu d'espace

Menée par Laurent Ciman et Wandrille Lefèvre, la défensive montréalaise a bien fait pour contrer les charges des locaux en première demie.

En fait, les deux équipes ont eu de la difficulté à générer des occasions de marquer lors de la première demie en raison des petites dimensions du terrain au Yankee Stadium. Le manque d'espace a nui aux deux formations, qui ont obtenu leurs plus belles chances de foncer vers l'avant sur des contre-attaques rapides.

Le New York City FC a été le seul à cadrer un tir pendant la première période, une faible tête de David Villa facilement maîtrisée par le gardien Evan Bush à la 13e minute.

La plus belle occasion montréalaise est survenue à la 43e minute, quand Ignacio Piatti a coupé entre deux rivaux dans la surface de réparation. Même s'il a visiblement été bousculé par Frédéric Brillant, Piatti a plutôt été la cible de l'arbitre, qui lui a présenté un carton jaune pour simulation.

Le NYCFC a continué d'animer le jeu au retour de la pause et il en a rapidement profité pour passer à la banque.

Allen a amorcé la montée payante avant de remettre sur le flanc droit à Khiry Shelton. Ce dernier a rejoint Thomas McNamara devant Lefèvre dans la surface et McNamara a repéré Allen en retrait. Allen n'a pas raté sa chance, ouvrant la marque à la 51e minute de jeu.

Dès la reprise du jeu, Ciman a dû être alerte pour neutraliser une frappe de Villa. Puis, l'Espagnol a cogné à la porte à trois reprises dans le temps de le dire à la 59e et la 60e minute. Bush l'a frustré deux fois et l'autre tentative a abouti sur le dessus du filet.

In extremis

L'Impact a enfin menacé à la 75e minute quand une mauvaise remise du défenseur Jason Hernandez vers son gardien a permis à Drogba de récupérer le ballon. Le gardien Josh Saunders a stoppé la première tentative de Drogba, qui a ensuite rejoint Shipp dans la surface. La frappe de la tête de Shipp a toutefois été déviée hors de danger par le défenseur Ethan White.

Les visiteurs ont finalement réussi un coup de génie au tout début des arrêts de jeu, quand Drogba a rejoint Oduro au premier poteau lors d'un coup franc à la gauche de Saunders.

L'Impact sera de retour devant ses partisans samedi, quand les Rapids du Colorado seront de passage au stade Saputo. La troupe de Biello pourrait être privée du milieu de terrain défensif Marco Donadel, qui s'est blessé à un muscle ischio-jambier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer