Neuvirth et les Flyers à court de miracles

Solides devant leur filet respectif, les gardiens Braden... (Associated Press)

Agrandir

Solides devant leur filet respectif, les gardiens Braden Holtby (à gauche) et Michal Neuvirth se serrent la main au terme de la série.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Tôt en troisième période, un partisan des Flyers de Philadelphie a brandi une pancarte qui s'adressait aux Capitals de Washington et sur laquelle était écrite une toute petite phrase: «Vous allez vous écrouler». Mais pas ces Capitals, et surtout pas contre une formation aussi inerte à l'attaque que les Flyers.

Nicklas Backstrom a trouvé le fond du filet, Braden Holtby a bloqué 26 tirs et les Capitals ont éliminé les Flyers grâce à un gain de 1-0 lors du sixième match de leur série de premier tour, dimanche après-midi.

Les Capitals, champions de la saison régulière, affronteront les Penguins de Pittsburgh, qui ont éliminé les Rangers de New York en cinq matchs samedi après-midi.

Ovechkin et Marcus Johansson ont obtenu les passes sur le seul but de la rencontre, qui a mis un terme à une séquence de plus de 106 minutes sans marquer pour les Capitals.

Le but de Backstrom a été inscrit à 8:59 de la deuxième période, quatre secondes après la fin d'une pénalité mineure à Ryan White.

Quelques minutes plus tôt, les Flyers avaient eux-mêmes laissé filer une occasion en or en avantage numérique.

Philadelphie a abordé la rencontre avec une misérable fiche de 1-en-21 en supériorité numérique en séries et pendant deux minutes complètes à cinq contre trois, dimanche, ils n'ont obtenu que deux tirs.

«Nous avons sacrifié nos corps à cinq contre trois, a noté Ovechkin. Nous avons payé le prix et nous avons gagné.»

L'entraîneur-chef Dave Hakstol a retiré son gardien avec 1:30 à jouer à la troisième période, mais même la présence d'un sixième attaquant n'a pas aidé les Flyers.

Un groupe «différent»

En guise de récompense, les Capitals peuvent donc poursuivre leur route vers la première conquête de la coupe Stanley de leur histoire.

«Ce groupe est différent. Le passé est un régime différent, a déclaré Holtby. Nous tentons d'écrire notre page d'histoire bien à nous.»

Holtby a fait face à très peu de tirs dangereux lors des deux dernières rencontres. La majorité des tirs qu'il a reçus dimanche venaient de loin.

De son côté, Michal Neuvirth a remplacé l'inefficace Steve Mason après le troisième match, et alors que les Flyers faisaient face à l'élimination.

Le Tchèque a réagi en livrant deux spectaculaires prestations, dont une performance de 44 arrêts lors de la cinquième rencontre, vendredi soir à Washington. Dimanche, il a repoussé 28 rondelles.

Au moment de retraiter vers le vestiaire, Neuvirth a eu droit à une chaleureuse ovation de la part des partisans des Flyers.

John Tavares (91) et Thomas Hickey célèbrent après... (Associated Press) - image 2.0

Agrandir

John Tavares (91) et Thomas Hickey célèbrent après le but de la victoire.

Associated Press

Les Panthers flanchent en deuxième prolongation

John Tavares a marqué son deuxième du match à 10:41 de la deuxième période de prolongation et les Islanders de New York ont battu les Panthers de la Floride 2-1 pour remporter la série en six matchs et rejoindre le Lightning de Tampa Bay au deuxième tour.

Tavares s'est emparé de son propre retour de lancer pour contourner le filet et enfiler l'aiguille, semant l'hystérie dans la foule du Barclay's Center. Le capitaine de la formation new-yorkaise avait aussi joué les héros en créant l'égalité avec 54 secondes à faire au match.

En avance 1-0, Roberto Luongo et les Panthers semblaient se diriger lentement vers la victoire - et incidemment un match ultime -, mais Tavares a ramené les deux équipes à la case départ en s'emparant d'une rondelle libre dans le demi-cercle pour forcer la tenue de la prolongation

Quelques secondes auparavant, les Panthers étaient venus tout près de sceller l'issue de la rencontre dans un filet désert, mais la rondelle était passée à quelques pouces de la cible.

Jonathan Huberdeau avait touché la cible en toute fin de première période pour ouvrir la marque. Le Québécois a accepté la remise de Vincent Trocheck avant de se moquer de Travis Hamonic et de décocher un tir précis du haut des cercles, qui a eu raison de Thomas Greiss.

Greiss a terminé la rencontre avec 41 arrêts, tandis que Luongo a cédé deux fois sur 51 lancers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer