Impact: trop tôt pour changer la formule, croit Biello

Didier Drogba (11) a joué les 90 minutes... (La Presse)

Agrandir

Didier Drogba (11) a joué les 90 minutes face au Toronto FC, mais il n'a pas su trouver le fond du filet samedi après-midi.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

L'Impact a beau avoir fait un pas vers l'arrière en s'inclinant 2-0 face au Toronto FC, samedi, il est encore trop tôt pour commencer à jouer avec une formule qui a permis à la troupe de Mauro Biello de grimper au sommet dans l'Association de l'Est.

Tout le monde dans le camp montréalais a reconnu que la performance de samedi était loin d'avoir été la meilleure de l'équipe. Certains ont même souligné qu'il y avait une baisse de régime depuis deux semaines, incluant lors de la victoire de 2-1 face au Fire, à Chicago.

La belle chimie à l'attaque du début de saison ne semble plus tout à fait à point et les lents débuts de match de l'Impact n'aident pas l'équipe à s'imposer du début à la fin.

L'Impact a inscrit seulement deux de ses 10 buts cette saison en première demie - les deux lors du premier match de la campagne dans un gain de 3-2 face aux Whitecaps, à Vancouver.

«Il faut être impeccable pendant les 90 minutes pour gagner en MLS, a déclaré le capitaine de l'Impact Patrice Bernier, après la rencontre de samedi. Ça fait deux matchs qu'on n'arrive pas à être la meilleure équipe pendant tout le match. Mais ça va revenir. C'est une longue saison.»

La bonne nouvelle, c'est que malgré la défaite de samedi, l'Impact fait toujours partie des meneurs dans l'Est. Biello n'a donc pas l'intention de commencer à jouer à la chaise musicale dans sa formation, même si le calendrier va le forcer à tenter certaines expériences.

Direction New York

L'Impact jouait samedi le premier d'une série de trois matchs en huit jours. La formation montréalaise sera au Yankee Stadium mercredi pour y affronter le New York City FC et elle accueillera les Rapids du Colorado samedi prochain au stade Saputo.

«On ne peut pas regarder un match et dire qu'il faut faire des grands changements, a déclaré Biello. Cette semaine, c'est différent. Je vais faire une rotation de l'effectif puisque nous jouons mercredi et samedi. Nous allons avoir besoin de fraîcheur.»

«Mais tout est dans les performances. Peu importe si tu es partant ou si tu viens du banc, il faut offrir une bonne performance.»

Face au Toronto FC, Marco Donadel et Ambroise Oyongo étaient de retour dans la formation partante pour une première fois depuis mars, en raison de blessures. Bernier s'est aussi retrouvé dans la mêlée pour seulement une deuxième fois cette saison. Une blessure à Hassoun Camara a permis à Maxim Tissot de fouler le terrain pour une première fois en 2016.

Et il y a aussi un certain Didier Drogba qui a joué les 90 minutes. Ça, ce sont les bonnes nouvelles pour Biello.

Cas incertains

Par contre, Camara, Donny Toia, Lucas Ontivero et Anthony Jackson-Hamel ne seront peut-être pas disponibles cette semaine, tous blessés ou en remise en forme après une blessure.

«Le club a tout fait pour avoir de la profondeur, de la concurrence à tous les postes, a noté Bernier. Ça va tester la qualité de l'équipe. Contre New York, Mauro veut faire une rotation. Ça va donner des opportunités, peut-être des idées fraîches. En espérant que ça nous ramène sur le chemin de la victoire.»

«Il y a des hauts et des bas dans une saison. Mercredi, peu importe qui joue, l'important est d'aller chercher une victoire, un bon résultat à l'étranger.»

Mais si la mission n'est pas accomplie, il faudra peut-être se faire à l'idée de retourner à la planche à dessin. Après tout, l'Impact a été blanchi à trois reprises à ses cinq derniers matchs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer