L'Impact content de retrouver le stade Saputo

L'Impact et son joueur-vedette Didier Drogba joueront sur... (Archives La Presse)

Agrandir

L'Impact et son joueur-vedette Didier Drogba joueront sur la surface naturelle du stade Saputo pour une première fois cette saison, samedi contre le Toronto FC.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Ça ne fait pas de doute, l'Impact est content de quitter l'antre de béton qu'est le Stade olympique pour les pâtures vertes du stade Saputo.

Forcé de jouer dans un stade à toit fermé en début de saison en raison de l'hiver québécois, l'Impact se retrouve année après année à devoir disputer quelques matchs au Stade olympique. Même s'il s'agit d'un mal nécessaire, il est évident quand on parle aux joueurs et aux membres de la direction que cet amphithéâtre n'offre pas les conditions idéales pour une équipe de soccer.

Le premier problème se situe au niveau de la surface de jeu. On joue sur une surface artificielle au Stade olympique, qui est plus exigeante sur les articulations des jambes des joueurs. Le ballon est aussi plus difficile à contrôler et l'adhérence n'est pas la même, malgré les crampons.

Ce problème a d'ailleurs retardé le début de saison du joueur étoile de l'équipe, Didier Drogba, qui a évité les surfaces artificielles pour ménager ses genoux et qui devrait disputer son premier match devant les partisans montréalais samedi face au Toronto FC.

«Ce sera notre premier match à domicile, a déclaré Drogba après l'entraînement de l'Impact mercredi. J'espère que nous ne serons pas trop euphoriques de jouer notre premier match à domicile, au stade Saputo.»

L'Impact a pourtant déjà joué deux matchs à «domicile», prolongeant à neuf sa série de succès devant ses partisans, incluant la fin de la dernière campagne.

Manque d'ambiance

Le deuxième problème du Stade olympique, c'est son énorme capacité. S'il est idéal pour les grands événements comme la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF l'an dernier quand 61 004 spectateurs s'étaient présentés, c'est l'inverse pour un match régulier.

Il y avait 22 053 spectateurs lors du match entre le Crew de Columbus et l'Impact il y a deux semaines. Même si ce chiffre excède la capacité maximale du stade Saputo, il est bien en dessous de celle du Stade olympique, qui avait donc l'air plutôt vide.

«(Le stade Saputo) est un stade plus petit, mais très chaleureux, a mentionné l'entraîneur Mauro Biello. On sent l'appui des partisans et quand il y a une belle action, ils sont derrière nous, ils nous poussent. C'est ça qui nous a donné beaucoup de force l'année passée. Nos partisans nous poussaient à chaque moment.

«Tous les joueurs sont contents de jouer devant nos partisans et on espère leur offrir un bon spectacle.»

Biello a même dit que l'équipe «retrouve sa maison» en foulant la pelouse du stade Saputo. Et la maison devrait être pleine samedi. L'équipe a indiqué mercredi midi qu'il ne restait qu'une poignée de billets disponibles pour la rencontre et qu'elle s'attendait donc à une salle comble.

Le commissaire de la Major League Soccer, Don... (Archives Associated Press) - image 2.0

Agrandir

Le commissaire de la Major League Soccer, Don Garber

Archives Associated Press

Expansion: St. Louis et Sacramento en tête de liste

Le commissaire de la Major League Soccer, Don Garber, a déclaré que les villes de St. Louis, au Missouri, et de Sacramento, en Californie, viennent en tête de liste en vue de la prochaine expansion du premier circuit nord-américain.

Au cours d'une rencontre avec les directeurs des sports de l'Associated Press, Garber a déclaré «qu'il est juste d'affirmer qu'elles mènent la course».

Il a ajouté que les autres villes candidates, en ordre de priorité, sont Detroit; San Diego; San Antonio; Austin et Cincinnati.

La Ligue, qui a lancé ses activités en 1996, compte actuellement 20 clubs. Atlanta rejoindra ses rangs en 2017 et un deuxième club s'établira à Los Angeles l'année suivante. Minneapolis-St. Paul a aussi obtenu une franchise, elle pourrait se joindre à la MLS dès 2017. Le circuit Garber espère également que le groupe mené par David Beckham puisse s'établir à Miami en vue du calendrier 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer