Drogba se dit prêt à débuter le match de samedi

Didier Drogba retrouvera les partisans montréalais pour une... (Archives La Presse)

Agrandir

Didier Drogba retrouvera les partisans montréalais pour une première fois samedi, quand le Toronto FC sera de passage dans le cadre du match d'ouverture au stade Saputo.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Ce sera le jour du retour du roi, samedi au stade Saputo.

Après un hiver marqué par des doutes sur son retour à Montréal, l'attaquant étoile Didier Drogba a commencé la campagne un peu en retrait pour éviter les surfaces artificielles, trop dures pour ses genoux. Il a été limité à deux matchs jusqu'ici cette saison, jouant pendant 20 minutes à Dallas en mars et 40 minutes le week-end dernier à Chicago.

Il retrouvera toutefois les partisans montréalais pour une première fois samedi, quand le Toronto FC sera de passage dans le cadre du match d'ouverture au stade Saputo.

Il reste à savoir si ce sera comme substitut ou comme partant.

«C'est vrai que les 40 minutes ont fait du bien, mais vous avez peut-être remarqué qu'après 20 minutes, j'ai flanché un peu, a raconté Drogba après l'entraînement de l'équipe, mercredi. Je manque encore de rythme, mais le meilleur moyen pour en prendre, c'est en jouant des matchs.»

«Je ne pense pas être capable de jouer les 90 minutes. Mais si j'obtiens le départ, je pourrais faire 60 ou 70 minutes. Tout va dépendre de comment vont mes jambes», a ajouté l'Ivoirien de 38 ans.

Drogba a aussi rappelé que la décision finale allait revenir à l'entraîneur Mauro Biello.

«C'est une option pour moi de l'envoyer comme partant, s'est contenté de dire Biello, sans vouloir dévoiler sa main. C'est une évolution de son travail. Il a eu 40 bonnes minutes (à Chicago). Il est content de réintégrer le groupe, de travailler, de s'exprimer.»

Priorité au collectif

Drogba a tout de même trouvé le moyen de se démarquer malgré son utilisation limitée depuis le début de la campagne. Il a inscrit un but spectaculaire contre le Fire, donnant un avant-goût de ce qu'il réserve peut-être aux amateurs de soccer cet été.

Auteur de 11 buts en autant de matchs en fin de saison régulière l'an dernier, il n'est pas impensable d'imaginer Drogba terminer la campagne en tête de la colonne des buteurs dans la MLS. Il aura toutefois un peu de retard à combler sur les meneurs Chris Wondolowski, des Earthquakes de San Jose, et Fanendo Adi, des Timbers de Portland, qui en ont déjà inscrit six chacun.

«Il reste beaucoup de matchs et j'espère donc faire mieux que l'année dernière, mais ce n'est pas vraiment mon objectif de finir meilleur buteur, a expliqué Drogba. L'objectif pour moi, et je l'ai dit dès mon arrivée ici, c'est de remporter le championnat ou d'au moins finir premier de l'association.»

«Des titres individuels, j'en ai eu beaucoup. Mais croyez-moi, les titres collectifs ont beaucoup plus de saveur.»

Du ménage dans sa fondation

Par ailleurs, Drogba est encore revenu sur la controverse qui l'entoure au sujet de la gestion financière de sa fondation. Il s'était d'ailleurs rendu sur le plateau de l'émission «Tout le monde en parle» la semaine dernière pour faire le point.

«C'est vrai que nul n'est parfait, mais je peux me targuer d'avoir - avec mon équipe - fait ce qu'il fallait, a déclaré Drogba. J'aimerais savoir combien de personnes ont déjà construit un centre de santé. C'est facile d'être de l'autre côté et de critiquer. Le temps nous dira si j'ai été honnête ou pas.»

Drogba a toutefois mentionné que la controverse lui avait coûté un commanditaire.

«Ça fait partie du jeu. À partir du moment où il y a un doute, je ne peux pas leur en vouloir. C'est à moi de travailler encore plus pour leur montrer qu'on est correct.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer