Nadal défait Monfils en finale à Monte-Carlo

Rafael Nadal a récolté un 28e titre à un... (Associated Press)

Agrandir

Rafael Nadal a récolté un 28e titre à un tournoi Masters, ce qui lui permet de rejoindre Novak Djokovic au premier rang dans les annales du tennis masculin.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jerome Pugmire
Associated Press
Monaco

Un Rafael Nadal soulagé a surmonté une performance sans panache à son service pour prendre la mesure du Français Gaël Monfils en trois manches de 7-5, 5-7, 6-0 en finale du Masters de Monte-Carlo, dimanche.

Gaël Monfils a commis 51 erreurs directes, 15 de plus... (Associated Press) - image 1.0

Agrandir

Gaël Monfils a commis 51 erreurs directes, 15 de plus que son adversaire. 

Associated Press

L'Espagnol a ainsi mérité un neuvième titre en carrière à Monte-Carlo, mais un premier depuis 2012.

Nadal a aussi récolté un 28e titre à un tournoi Masters, ce qui lui permet de rejoindre Novak Djokovic au premier rang dans les annales du tennis masculin.

Après le point décisif, résultat d'un brillant coup droit, Nadal s'est laissé tomber sur les genoux.

«Ce fut une très importante semaine. La victoire confirme que je vais mieux, a déclaré Nadal. Monte-Carlo est l'un des endroits les plus importants pour moi, il n'y a aucun doute.»

Même s'il dit ne pas jouer «à 100 pour cent de ses capacités», Nadal a montré que sa fameuse capacité de résistance lui revenait graduellement.

«Cette semaine, j'ai été capable de relever le niveau de mon jeu dans les moments difficiles, comme c'était le cas dans le passé. Nous verrons comment les choses évolueront au cours des six prochains mois, mais je me dois d'apprécier ce moment. Demain, je commencerai à penser à Barcelone, un autre événement d'importance.»

Nadal a eu besoin de 2 h 46 min pour se défaire de Monfils, qui n'avait jamais gagné une manche contre Nadal sur terre battue.

Le Français avait également perdu 11 de ses 13 dernières sorties face à l'Espagnol.

«Il n'y a rien d'autre à faire que d'accepter le fait qu'il est légèrement meilleur, a convenu Monfils. Il a augmenté son niveau d'intensité et apporté des ajustements à son jeu.»

Dans un duel mettant en présence deux athlètes pouvant offrir du jeu relevé, Nadal et Monfils ont plutôt multiplié les faux pas.

Cinquième tête de série, Nadal a été victime de cinq bris de service contre Monfils, classé 13e.

Monfils a commis 51 erreurs directes, 15 de plus que Nadal. Auteur de sept doubles fautes, comparativement à quatre pour l'Espagnol, Monfils a été victime de huit bris de service.

Au total, les deux joueurs ont fait face à un total combiné de 34 balles de bris.

Une 100e finale

Prenant part à une 100e finale en carrière, Nadal a mis la main sur un 68e titre. Il s'agit de son premier triomphe en 2016 et de son premier depuis le tournoi de Hambourg, en août 2015.

Nadal n'avait pas gagné un Masters depuis le rendez-vous de Madrid, en 2014. Par ailleurs, la victoire de dimanche est sa plus prestigieuse depuis sa conquête des Internationaux de France, également en 2014.

Avant ce week-end, Nadal n'avait participé qu'à une seule finale cette année, à Doha, où il avait été corrigé par Djokovic. Mais le Serbe a été éliminé au deuxième tour, pavant la voie à Nadal.

Françoise Abanda... (Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Françoise Abanda

Archives La Presse

Fed Cup: le Canada est exclu du Groupe mondial II

Françoise Abanda a répondu au défi qui s'est dressé devant elle dimanche, mais sa prestation n'a fait que retarder l'échéance face à la Slovaquie.

Dominika Cibulkova n'a eu besoin que de 61 minutes pour vaincre Aleksandra Wozniak 6-2, 6-0 dimanche, et le Canada a été exclu du Groupe mondial II de la Fed Cup.

Le revers fait en sorte que le Canada évoluera au sein du Groupe 1 de la zone des Amériques en 2017.

Classée 38e au monde, Cibulkova a totalement dominé Wozniak qui a paru ennuyée par une blessure.

Le Canada devait gagner ses deux matchs de simple pour espérer demeurer au sein du Groupe mondial II, après les défaites d'Abanda et de Wozniak samedi.

Alors qu'elle devait se mesurer à Anna Karolina Schmiedlova, classée 34e au monde en simple, Abanda s'est plutôt retrouvée face à Jana Cepelova, détentrice du 124e rang alors que la Montréalaise occupe le 260e échelon.

Après une première manche serrée, qu'elle a gagnée 7-5 grâce à un bris ultime lors du 12e jeu, Abanda a largement dominé le deuxième set (6-2), réalisant quatre bris de service. Elle a remporté le duel en 80 minutes.

La délégation canadienne a ajouté une victoire dimanche, celle du tandem formé de Sharon Fichman et de la Québécoise Charlotte Robillard-Millette. Elles ont vaincu la paire composée de Cepelova et de Tereza Mikhalikova 6-3, 0-6, 10-8.

Ce revers contre la Slovaquie fait en sorte que le Canada sera relégué, en 2017, aux compétitions de zones pour la première fois depuis 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer