La page du Kid

Bilan de saison du CanadienUn bel exercice de relations publiques qui... (La Voix de l'Est)

Agrandir

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danny Gélinas
La Voix de l'Est

Bilan de saison du Canadien

Un bel exercice de relations publiques qui ne suscite pas beaucoup d'espoir!

Bilan de saison du CanadienUn bel... (Archives, Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

Archives, Le Quotidien

En débutant cette chronique la semaine dernière, je vous avais promis de traiter à ma façon certains des sujets chauds de l'actualité sportive. Comme le Canadien a terminé sa saison le week-end dernier et que leurs dirigeants ont décidé d'y aller d'un post-mortem dès le lendemain- une excellente opération de relations publiques orchestrée à la fois par mon ami Donald Beauchamp (photo), assurément le meilleur de sa profession, et par Andrew Molson, le frère de Geoff, propriétaire de la firme National spécialisée en gestion de crises (...) -, j'ai donc décidé de vous livrer mes impressions sur ce qui, à mon avis, est véritablement survenu lors de cette année de misère et sur les dossiers qui attendent réellement l'état-major du CH au cours des prochaines semaines.

Premièrement, disons qu'en ce qui me concerne, la liste des signes positifs émanant de cette descente aux enfers m'apparaît bien mince si ce n'est de l'émergence d'Alex Galchenyuk comme premier centre, du fait que je crois que Michael Condon a prouvé qu'il peut facilement garder 15 à 20 matchs en étant un bon second à Carey Price (encore faut-il que celui-ci retrouve la santé...) et de la tenue d'un Greg Pateryn en pleine progression comme un futur 5e défenseur efficace (car dans la LNH d'aujourd'hui, posséder un 5e défenseur physique, droitier par surcroît et qui effectue une première passe décente, cela vaut de l'or. Bien souvent, ce genre de joueur permet à une organisation de le jumeler à un jeune espoir au talent offensif certain en vue de le développer à son maximum).

Par contre, à l'opposé, cette saison décevante aura évidemment permis de constater les lacunes évidentes du CH et elles sont nombreuses - manque de véritables leaders capables d'encadrer adéquatement des jeunes immatures et surtout de remettre à sa place P.K. Subban (un «étalon sauvage» qui refuse systématiquement de rentrer dans le rang), manque de joueurs à gros gabarit sur les ailes, un bon deuxième trio, une 2e paire de défenseurs stable et j'en passe... -.

C'est d'ailleurs ce qui m'avait poussé à ralentir en septembre dernier les ardeurs de certaines personnes de mon entourage, elles qui croyaient que la coupe était à portée de main. Parce qu'entre vous et moi, les espoirs ne furent-ils pas projetés trop tôt vers le haut étant donné que nos glorieux avaient connu une saison bien au-delà de leurs propres attentes en 2014-2015 malgré le fait qu'ils en étaient seulement à leur deuxième année d'un plan de cinq ans?

Toutefois, à mon avis, le véritable problème du CH, c'est que la relève que l'on espère être constituée de joueurs dominants dans le futur, semble inexistante. Au fait, si personne n'est intouchable avec le Canadien, pourquoi le directeur du recrutement Trevor Timmins l'est-il, lui?

Donald Beauchamp... (Archives, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Donald Beauchamp

Archives, La Presse

On jase autour d'un bon cigare

Premièrement, j'aimerais souhaiter un prompt rétablissement au valeureux Andy Potvin de Cowansville qui mène un combat de tous les instants face à un cancer du pancréas. Potvin, un retraité de Bell Canada, est le père de la toujours souriante Mélanie Potvin, une collègue et amie pour laquelle j'ai énormément de respect. Sachez cher monsieur que toutes nos pensées sont avec vous et que nous espérons vous revoir en santé très bientôt...

....................... 

Je souhaite également la meilleure des chances à deux de mes bons amis, Martin Bernard (Photo) et Pierre Dorion qui viennent respectivement d'être nommés entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau et directeur-gérant des Sénateurs d'Ottawa.

Si le Magogois Bernard était l'un des trois finalistes au poste qu'il convoitait, le scénario en est tout autre pour mon vieux chum «Door» qui se voulait le seul prétendant à la succession de Bryan Murray dans la capitale canadienne.

Marié à la jolie Tanya, père de Vanessa (14 ans, comme le temps passe vite!) et Antoine (9 ans), il est le fils de Pierre Dorion Sr., ex-recruteur-chef des Maple Leafs de Toronto, foudroyé par une crise cardiaque il y a 19 ans. Personnage très sympathique, ce dernier se plaisait d'ailleurs souvent à déclarer que le «scouting» avait aussi sa «kid line» avec son fils Pierre, Martin Madden Jr. et votre humble serviteur, tellement nous avions du plaisir ensemble à sillonner les différents amphithéâtres de la LHJMQ et de la ligue de l'Ontario.

Il va sans dire que Pierre - fils - est un vrai «gars de gang» et à ce sujet, je ne serais guère surpris de voir Claude Julien atterrir à Ottawa un jour ou l'autre (même s'il vient d'être reconfirmé par les Bruins!) étant donné la relation qui unit Claude et Pierre depuis très longtemps. C'est que voyez-vous, au début des années 90, celui que l'on surnomme «Achille» - en raison de sa ressemblance avec le personnage de BD Achille Talon -, a débuté dans le coaching en dirigeant pendant 3 ans les défunts Senators d'Ottawa de la Ligue Centrale Junior A dont le jeune gérant était un certain... Pierre Dorion! De plus, ne soyez pas surpris de voir aboutir Pierre Groulx comme entraîneur des gardiens avec l'équipe, lui qui, avec les Panthers de la Floride, avait largement contribué au développement de Craig Anderson, maintenant gardien numéro un des Sénateurs.

....................... 

Comme l'écrivait avec justesse le confrère Michel Tassé dans notre édition de mardi, je cite: «Il n'y a qu'au hockey senior qu'on peut voir ça», en parlant des Marquis de Jonquière qui ont congédié l'entraîneur valois Francis Breault (photo) et son frère Jocelyn - son adjoint -, en plein milieu des séries éliminatoires de la Ligue Nord-Américaine.» Ce que je trouve le plus désolant dans toute cette affaire, outre le congédiement de mon ami «Frank» - l'un des hommes les plus intenses que j'ai connus dans toute ma carrière, l'ayant côtoyé de très près avec les défunts Draveurs de Trois-Rivières (LHJMQ) pour ensuite travailler avec lui plus d'une décennie plus tard alors qu'il était entraîneur et moi adjoint au directeur-général au sein de la même formation -, c'est que l'ensemble des dirigeants de cette ligue au complet doit subir plus souvent qu'autrement les foudres du public malgré que le fait que ce n'est qu'une minorité d'entre eux qui agissent d'une façon aussi peu réfléchie.

Car, croyez-moi, la LNAH regorge de bons hommes de hockey. Pour un, son vice-président Michel Dorais (un autre résident d'Acton Vale) en est un au jugement sûr, idem pour le président Michel Godin, pour Christian Deschênes des Éperviers de Sorel et Dean Lygitsakos du Cool Fm de St-Georges de Beauce et j'en passe... Le véritable problème réside dans le fait que dans cette ligue au potentiel pourtant immense (jeu physique, joueurs de très grand talent, etc.) lorsqu'un entrepreneur achète une formation, il se croit aussitôt être devenu un «homme de hockey» alors qu'en réalité, pour espérer parvenir à ce statut, il faut bien plus qu'avoir regardé des matchs de hockey à la télévision ou avoir joué dans une «ligue de garage».

....................... 

Vous avez un potin, une nouvelle ou une anecdote digne de mention? Vous organisez un tournoi de golf, un souper-bénéfice ou toute autre activité sociale et sportive? Vous aimeriez que le «Kid» s'y déplace dans le but d'en faire l'objet de sa prochaine chronique? Vous n'avez qu'à me téléphoner au 450-378-1074, poste 230 ou par courriel au lekid@lavoixdelest.ca et je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

Martin Bernard... (Archives, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Martin Bernard

Archives, Le Nouvelliste

Un peu d'humour

Un homme et sa femme sont couchés et regardent l'émission Who wants to be a millionnaire?Le mari demande à sa femme: - Veux-tu faire l'amour?Sa femme répond: «Non».Il lui demande à nouveau:- Est-ce ta réponse finale?- Oui! Et l'homme de rétorquer: «Je voudrais appeler une amie...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer