Les Maroons dans les câbles

Bien qu'il ait été retiré du match après... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Bien qu'il ait été retiré du match après avoir accordé quatre buts, Olivier Laliberté a bloqué Pierre-Alexandre Joncas sur cette séquence.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Pour la première fois depuis le début des présentes séries éliminatoires, les Maroons se retrouvent dans les câbles.

Samedi soir, devant 1107 spectateurs à l'aréna Jacques-Chagnon, la troupe waterloise s'est inclinée 7-6 en prolongation face au BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston, qui mène maintenant la finale de la Ligue de hockey senior de la Mauricie par trois victoires à une.

C'est un but de Marc-André Laroche, son deuxième de la soirée à 3:08 minutes de la quatrième période aux dépens de Félix Guilbault, qui a fait la différence. Guilbault était venu remplacer Olivier Laliberté à la suite du quatrième but enregistré par le BigFoot, en début de deuxième.

Le but de Laroche est venu gâcher la belle remontée des Maroons, qui ont forcé le temps supplémentaire après avoir tiré de l'arrière 4-1 et 5-2.

Les Maroons ont toutefois causé leur perte en accordant une tonne de surnombres au BigFoot, qui en a profité notamment sur le but gagnant.

«On a multiplié les erreurs en défensive, a commenté l'entraîneur Michel Deschamps. C'est dommage parce que les gars ont fait preuve de beaucoup de caractère en revenant de l'arrière comme ils l'ont fait ce soir.»

L'absence du défenseur Guillaume Karrer, qui n'a pas encore disputé un seul match dans cette série en raison d'une blessure à un pied, fait mal aux Maroons. Celle de Maxime Dozois, qui connaît de bonnes séries éliminatoires à la ligne bleue et qui est blessé à une cuisse, n'a pas aidé samedi non plus.

«Mais ce n'est pas fini, je vous le jure», a repris Deschamps.

Le cinquième et peut-être dernier match de la série aura lieu à Saint-Léonard-d'Aston vendredi soir. Le sixième, si nécessaire, et le septième, si nécessaire encore, sont prévus à l'aréna Jacques-Chagnon samedi et dimanche.

Guyon: trois buts

Maxime Guyon a été le meilleur des Maroons samedi avec trois buts. Mathieu Papineau, avec deux, et Jean-Philippe Roy ont complété. Marc-Olivier Brouillard et Alex Côté ont récolté deux passes chacun.

«Ça ne donne pas grand-chose de réussir un tour du chapeau dans une défaite, a laissé tomber Guyon. Le BigFoot a gagné parce qu'on lui a ouvert la porte trop de fois. Par contre, ceux qui pensent que nous sommes morts se trompent royalement!»

Les Maroons ont dominé 43-33 au chapitre des tirs au but. Même s'il a été déjoué six fois, Vincent Lamontagne a réalisé plusieurs gros arrêts et quelques miracles devant le filet du BigFoot.

«On a marqué six buts, mais on aurait pu en inscrire quelques autres de plus si nous avions été plus opportunistes», a conclu Michel Deschamps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer