La fin pour les Cantonniers

Resserrant leur défensive et préconisant un style qu'on... (Collaboration spéciale, Patrick Mahony)

Agrandir

Resserrant leur défensive et préconisant un style qu'on leur connaissait peu, les Lions du Lac St-Louis ont eu raison des Cantonniers de Magog par la marque de 2-1 en prolongation.

Collaboration spéciale, Patrick Mahony

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Dollard-des-Ormeaux) Il n'y aura pas de 7e match en finale de la Ligue midget AAA du Québec. Resserrant leur défensive et préconisant un style qu'on leur connaissait peu, les Lions du Lac St-Louis ont eu raison des Cantonniers de Magog par la marque de 2-1 en prolongation. Les Lions mettent la main sur la Coupe Jimmy-Ferrari en six rencontres.

Pour s'approprier le précieux trophée, les troupiers de Jon Goyens auront donc remporté leurs trois joutes à domicile après avoir enlevé la première rencontre à Magog. Même si tous les matchs ont été chaudement disputés à Dollard-des-Ormeaux, les Lions n'ont jamais tiré de l'arrière dans le pointage devant leurs partisans.

Mathias Laferrière a joué les héros pour les nouveaux champions en marquant les deux buts des siens. En prolongation, le tir puissant tir de Laferrière n'a laissé aucune chance à D'Orio.

Cette saison, les Cantonniers alignaient sept joueurs provenant de la région couverte par La Voix de l'Est : Daniel Brassard (Bromont), Félip Bourdeau (Bedford), Jakob Breault (Acton Vale), Alexandre Couture (Granby), Tristan Klein-Fournier (Bromont), Hugo Lamarche, (Saint-Théodore-d'Acton) et Yann-Félix Lapointe (Granby).

Au premier vingt, il avait frappé la rondelle au vol après un arrêt d'Alex D'Orio qui était agenouillé après avoir effectué un premier arrêt. Par la suite, les Lions ont été impeccables en défensive jusqu'au but égalisateur de Sacha Roy tard en troisième période. Survoltés par ce but, les Cantonniers ont eu les meilleures chances de marquer dans les minutes qui ont suivi.

Les Lions dominent

 Ce fut différent au début de la période de prolongation alors que les Lions ont constamment envahi le territoire des Magogois. Seul le brio de D'Orio a permis de prolonger le suspense. Les Cantonniers ont quand même eu leurs chances de mettre fin au match avant le but de gagnant de Laferrière. À un moment donné on a cru que la rondelle avait franchi la ligne rouge derrière le gardien Sandro Silvestre, mais les officiels ne l'ont pas entendu ainsi. Faut dire que quelques minutes auparavant, ce sont les Lions qui croyaient avoir marqué alors que la rondelle s'était arrêtée sur le poteau.

Potvin déçu et fier

 Félix Potvin était évidemment habité par des sentiments diamétralement opposés. «Je suis fier et déçu, a-t-il exprimé. Les gars ont tellement travaillé pour en arriver là. Je ne voulais pas que ça arrête ici ce soir. Je voulais voir leur saison se prolonger. Cela aurait été tellement mérité. Ils croyaient en eux. C'est malheureux qu'ils se retrouvent du côté des perdants. En même temps, ils doivent réaliser que ce qu'ils ont accompli cette année est prodigieux. C'est douloureux actuellement, mais ils peuvent marcher la tête haute.»

 Les Cantonniers ont pris du temps à se mettre en marche dans ce match disputé devant plus de 1 500 spectateurs. «Il faut tenir compte de la fatigue. Ils ont essayé des jeux différents sans obtenir le résultat souhaité. Mais ils n'ont jamais lâché. Vous l'avez vu et encore une fois il y a un seul but qui nous sépare», a confié Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer