Petroni pas étonné de retrouver les Inouk

L'entraîneur-chef du Collège Français, Pierre Petroni... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Collège Français, Pierre Petroni

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Pierre Petroni affirme ne pas être surpris d'avoir rendez-vous avec les Inouk en grande finale.

«Depuis le 10 janvier (date limite pour effectuer des transactions), les Inouk font clairement partie de l'élite de la LHJQ, a-t-il commencé par dire lorsque joint par La Voix de l'Est. Et je savais que Granby avait d'excellentes chances de battre Sainte-Agathe.»

Petroni n'a pas été tendre envers les Montagnards, «une équipe qui avait plus de talent que toutes les autres par un mille et demi, y compris la mienne», a-t-il lancé.

«Le talent était là, mais pas l'engagement. C'est une équipe qui n'avait pas de structure. Son écrasement était totalement prévisible.»

Petroni avoue bien aimer ces séries printanières contre les Inouk.

«C'est toujours agréable de faire un détour par chez vous. Granby a toujours de bonnes équipes et c'est une des meilleures organisations de la ligue. On devrait avoir du plaisir.»

Le vétéran homme de hockey, qui compte on ne sait plus combien de championnats des séries à son actif à Longueuil, n'a pas voulu faire de prédictions.

«Tout ce que je veux, c'est que mes gars jouent à la hauteur de leur talent. C'est tout ce que je leur demande», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer