Les Inouk accèdent à la finale de la LHJQ

Jérémy Brown a offert une performance magistrale à... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Jérémy Brown a offert une performance magistrale à Sainte-Agathe.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Agathe-des-Monts) Oui, les Inouk ont réussi l'impensable! Oui, David a renversé Goliath!

Les Inouk ont accédé à la grande finale de la Ligue de hockey junior du Québec, jeudi soir, lorsqu'ils ont vaincu les Montagnards 4-2 devant 525 spectateurs littéralement sous le choc au centre sportif Damien-Hétu de Sainte-Agathe. Sur la route, loin de la maison, les Granbyens ont réussi à remporter le match décisif de cette série les opposant à une équipe qui avait amassé pas moins de 24 points de plus qu'eux en saison régulière et qui, sur papier, semblait tellement supérieure.

L'exploit est remarquable. Carrément.

En finale, les Inouk affronteront le Collège Français. La série devrait commencer dimanche, à Longueuil. On en aura la confirmation vendredi midi.

Le Collège Français, champions du calendrier régulier, partira favori. Mais voilà, ne gagez surtout pas contre cette édition très spéciale des Inouk qui n'en finit plus, on le répète, de repousser ses limites.

«Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis fier de mes joueurs, a lancé David Lapierre. Pas seulement parce que nous avons gagné, mais surtout parce que nous faisons la preuve qu'en appliquant de belles valeurs, on peut réussir de belles choses dans la vie. Les gars y croyaient, ils y ont mis l'effort et ils se sont sacrifiés pour réaliser leur rêve. Cette équipe, c'est une famille, c'est un groupe de jeunes hommes exceptionnels.»

Lapierre recevait des félicitations de toutes parts. Et il n'était pas rendu à parler du Collège Français.

«C'est une autre excellente équipe, on le sait. Mais laissez-nous savourer nos succès jusqu'à minuit!»

Le capitaine s'impose

Lorsque les Inouk ont fait l'acquisition de Jérémy Brown des Forts de Chambly à la date limite des transactions, on a dit qu'ils avaient réussi un bon coup. Mais jeudi, le capitaine a démontré à quel point le directeur général Stéphane Mondou avait fait un coup de maître.

Brown a inscrit deux buts et deux passes, il a participé à tous les buts des siens. Il a enregistré le premier but du match et le troisième des Inouk, qui brisait une égalité de 2-2 à 17: 16 du dernier engagement. Le no. 68 a livré une performance tout simplement magistrale.

«J'ai bien joué, mais chacun des joueurs a mis la main à la pâte ce soir, a-t-il dit. Nous avons toujours cru en nos chances de remporter cette série. Je suis fier de nous.»

Plus loin, Benjamin Avoine-Jean avait aussi le sourire facile. Bien qu'il ait paru faible sur le deuxième but des Montagnards (qui faisait 2-2), il a offert une solide prestation en bloquant 36 rondelles.

«Je m'en serais tellement voulu si nous avions perdu ce match, a-t-il avoué. Mais même lorsque les Montagnards ont créé l'égalité (après avoir tiré de l'arrière 2-0), je savais que nous allions rebondir. C'est une belle victoire, une grande victoire.»

Contre le Collège Français, Avoine-Jean affrontera son ancienne équipe.

«Je vais leur démontrer qu'ils ont eu tort un jour de me laisser aller.»

Philip Sardinha a enfilé les deux autres buts des Inouk, le dernier dans un filet désert. Édouard Michaud a récolté deux passes.

Maxime Borduas était de retour dans la formation, en lieu et place de Vincent Ouellet-Beaudry, blessé.

Les Inouk ont quitté Sainte-Agathe heureux et fiers d'eux. Ils étaient beaux à voir.

Et leur grande épopée va se poursuivre. Vraiment, qui l'eut cru?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer