Djokovic mérite un 6e titre à Key Biscayne

Novak Djokovic  (à gauche) a signé une sixième... (Associated Press)

Agrandir

Novak Djokovic  (à gauche) a signé une sixième victoire en carrière à Key Biscayne après avoir défait Kei Nishikori 6-3, 6-3 en finale.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steven Wine
Associated Press

Lorsque des pélicans ont survolé le court central, causant une brève interruption de l'action au moment où Novak Djokovic en était à son dernier jeu au service, le Serbe a agité les deux bras et souri comme s'il venait de remporter un tournoi.

La véritable célébration est venue quelques instants plus tard, lorsque Djokovic a signé une sixième victoire en carrière à Key Biscayne, et une troisième d'affilée, après avoir défait le Japonais Kei Nishikori 6-3, 6-3 en finale de l'Omnium de Miami.

«J'ai un lien spécial avec ce tournoi», a déclaré Djokovic pendant la cérémonie de remise de trophées.

Il faisait alors allusion à son premier triomphe à Key Biscayne, à l'âge de 19 ans.

«En 2007, il s'agissait de la plus importante victoire de ma carrière. Ç'a été un tremplin pour tout ce qui a suivi. J'espère que cette relation amoureuse durera encore longtemps.»

Avec ce sixième titre à Key Biscayne, Djokovic a égalé le record de l'Américain Andre Agassi. Mais il faut dire qu'il gagne partout, ces jours-ci.

Le numéro un mondial a porté sa fiche en 2016 à 28 victoires et une seule défaite. Ce revers est survenu lorsqu'il a dû abdiquer en raison d'une infection oculaire lors d'un match de quarts de finale de l'Omnium de Dubaï contre Feliciano Lopez.

Djokovic a mérité un 28e titre en carrière à un tournoi de l'ATP, battant le record qu'il partageait avec Rafael Nadal. En cours de route, il n'a pas perdu une seule manche à Key Biscayne cette année.

Sixième tête de série, Nishikori a subi un sixième revers consécutif aux dépens de Djokovic.

Un service inefficace l'a mené à sa perte. Le Japonais a commis cinq doubles fautes et Djokovic a maintes fois sauté sur ses deuxièmes balles pour réaliser cinq bris de service.

Le duel a été disputé par une chaleur moins accablante qu'au cours des derniers jours, mais Djokovic a pris les moyens pour qu'il ne devienne pas un test d'endurance.

Le Serbe a inscrit trois bris lors des quatre premières tentatives de Nishikori au service, et a dominé les échanges parce que les coups du Japonais manquaient la précision de ses matchs précédents.

Nishikori a requis l'aide d'un soigneur pour soulager des maux à la cuisse gauche vers la fin de la deuxième manche, mais son principal handicap aura été son adversaire.

«J'espère que je t'aurai la prochaine fois», a lancé Nishikori à Djokovic pendant la remise de trophées.

«Je souhaite que non», lui a répondu le Serbe.

«C'est toujours difficile d'affronter Novak, a plus tard reconnu Nishikori. Je ne pense pas que je jouais trop mal, mais en même temps, il a offert du grand tennis. Il a été très patient et n'a pas fait d'erreurs.»

1 M$ en poche

Avec cette victoire, Djokovic a mérité une bourse de 1,03 million $ - la même que celle versée à la championne du volet féminin, Victoria Azarenka.

Après avoir gagné le tournoi d'Indian Wells il y a deux semaines, Djokovic avait généré une controverse en affirmant que les hommes méritaient de meilleures bourses que les femmes parce qu'ils attiraient plus de spectateurs.

Lundi, Djokovic prendra la direction de Monte Carlo, où il amorcera la saison sur terre battue la semaine suivante. Djokovic compte dix titres lors de tournois du Grand Chelem, mais les Internationaux de France demeurent absents de son tableau de chasse.

«Je suis très motivé en vue de la saison sur terre battue, et je souhaite qu'elle se terminera avec le titre à Paris. Mais je ne suis pas le seul joueur qui aspire à remporter cet important trophée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer