Une question d'attitude, selon Gauthier

«La saison régulière ne compte plus. Nous avons... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«La saison régulière ne compte plus. Nous avons remporté le premier tour des séries en quatre matchs comme eux, nous sommes en demi-finale comme eux. Les séries, je le répète, c'est complètement autre chose», insiste le vétéran Alexandre Coulombe.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Marc-André Gauthier est l'un des trois joueurs du groupe actuel des Inouk à avoir remporté la coupe Napa il y a deux ans, les autres étant Philip Sardinha et Francis Robichaud. Et il rêve d'avoir une autre chance de soulever le précieux trophée. Mais avant d'en arriver là, son club devra d'abord renverser les puissants Montagnards.

«On sait qu'on s'attaque à gros, mais on... (Julie Catudal, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«On sait qu'on s'attaque à gros, mais on sait ce qu'on est capables de faire. Nous sommes négligés, mais ce ne serait pas la première fois qu'on fait mentir les experts...», souligne le défenseur Marc-André Gauthier. 

Julie Catudal, La Voix de l'Est

«Ça ne sera pas facile et on le sait, a commencé par dire le défenseur de 19 ans. Les Montagnards ont probablement plus de talent que nous mais en séries, c'est dans l'attitude que ça se joue. L'équipe qui est la plus déterminée et qui est prête à faire le plus de sacrifices a souvent le dernier mot. Et je pense que c'est notre force.»

Les Inouk ont vaincu les Montagnards une seule fois cette saison, perdant les trois autres matchs.

«Mais les quatre matchs ont eu lieu avant les Fêtes, a souligné Gauthier. On a progressé tout au long de la saison et nous ne sommes pas la même équipe qu'en décembre.»

Selon Gauthier, les Inouk ont confiance.

«On sait qu'on s'attaque à gros, mais on sait ce qu'on est capables de faire. Nous sommes négligés, mais ce ne serait pas la première fois qu'on fait mentir les experts...»

Alexandre Coulombe y croit aussi.

«Les séries, c'est autre chose, c'est une autre saison, a dit celui qui a amassé six passes face aux Mustangs au premier tour. L'idée, c'est de ne pas se laisser impressionner. Si on joue comme on en est capables, tout est possible.»

De l'avis du défenseur de 20 ans, les Inouk sont à la même place que les Montagnards.

«La saison régulière ne compte plus. Nous avons remporté le premier tour des séries en quatre matchs comme eux, nous sommes en demi-finale comme eux. Les séries, je le répète, c'est complètement autre chose.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer