Laliberté sait que les succès des Maroons passent par lui

Olivier Laliberté devra effectuer les gros arrêts en... (Julie Catudal, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Olivier Laliberté devra effectuer les gros arrêts en fin de semaine face au Condor.

Julie Catudal, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Olivier Laliberté ne s'en cache même pas: il devra avoir le dessus sur Alexandre Rajotte, en fin de semaine, afin que les Maroons aient le dernier mot sur le Condor de Saint-Cyrille.

La série demi-finale de la Ligue senior de la Mauricie est égale à deux victoires de chaque côté et elle se poursuit vendredi soir au pays du Condor. Le sixième match aura lieu à l'aréna Jacques-Chagnon samedi soir et le septième, s'il s'avère nécessaire, sera présenté au même endroit dimanche après-midi.

«Le premier week-end de la série, j'ai été le meilleur des deux gardiens et nous avons gagné les deux matchs. Puis, en fin de semaine dernière, Rajotte a été meilleur et le Condor a créé l'égalité. Là, c'est à moi de revenir en force. J'aime le défi!», a déballé Laliberté, qui a ajouté «adorer ce genre de challenge».

Le vétéran cerbère affirme que les Maroons ne sont pas ébranlés à la suite des deux victoires remportées par le Condor, mais il admet que le momentum est probablement du côté de Saint-Cyrille.

«Mais là, il faut tourner la page sur le dernier week-end et regarder en avant. Nous avons la meilleure équipe des deux et c'est à nous de le démontrer. Le Condor a beau avoir gagné les deux derniers matchs, la série est simplement égale, nous ne sommes pas en arrière. Et nous avons encore l'avantage de la glace.»

Des changements

Michel Deschamps entend apporter des changements à ses trios, vendredi soir, notamment pour relancer Jason Crack, son meilleur marqueur en saison régulière, qui est très tranquille depuis le début de la série face au Condor. L'entraîneur n'a toutefois pas voulu élaborer davantage, bien qu'il ait envoyé un message à l'ancien des Inouk.

«Jason est un joueur important et on a besoin de lui, a-t-il dit. Il s'agit de ses premières séries dans le senior, il a une adaptation à faire, mais il doit aussi se concentrer sur son jeu et laisser faire le reste. On va l'aider à revenir sur la bonne voie.»

Mathieu Papineau sera de retour dans l'alignement à Saint-Cyrille, lui qui était absent le week-end dernier. Christopher Saurette sera assurément laissé de côté.

«Nous n'aurons aucun dur dans l'alignement, a révélé Deschamps. Il y a zéro intimidation dans cette série et on s'en va là-bas pour jouer au hockey.»

Jérémie Gouchie sera aussi en uniforme. Mike Ménard lui cèdera probablement sa place.

«Personne ne s'attendait à ce qu'on balaie le Condor, a repris Deschamps. Certains ont mis du temps à prendre cette équipe au sérieux, mais ils voient maintenant que c'est un sapré bon club de hockey.»

Deschamps a envoyé un courriel à tous ses joueurs cette semaine. Il leur a simplement écrit que, selon plusieurs, les Maroons étaient morts.

«Tous les gars m'ont répondu et j'ai beaucoup aimé leurs réponses. Je m'attends à voir des joueurs affamés et déterminés sauter sur la patinoire à Saint-Cyrille. Je vais être très, très déçu si je me trompe...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer