Formule 1: doublé Mercedes en Australie

Nico Rosberg a devancé son coéquipier chez Mercedes... (Associated Press)

Agrandir

Nico Rosberg a devancé son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton en lever de rideau de la saison de Formule 1 au Grand Prix d'Australie, dimanche. Le pilote Ferrari Sebastian Vettel a pris le troisième rang.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chris Lines
Associated Press

Nico Rosberg a devancé son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton en lever de rideau de la saison de Formule 1 au Grand Prix d'Australie, dimanche, après avoir adopté une meilleure stratégie quant à l'utilisation des pneus afin de surprendre le pilote Ferrari Sebastian Vettel.

La voiture de Fernando Alsonso s'est complètement désintégrée,... (Associated Press) - image 1.0

Agrandir

La voiture de Fernando Alsonso s'est complètement désintégrée, mais l'Espagnol est parvenu à s'extirper du cockpit par lui-même.

Associated Press

Hamilton s'est dit satisfait de sa deuxième place après avoir rapidement dégringolé en septième position en raison d'un mauvais départ. Il s'est glissé sagement derrière Rosberg à l'entrée du premier virage, après que Vettel se soit littéralement faufilé entre les bolides Mercedes en connaissant un départ canon.

«J'ai fait de mon mieux après un mauvais départ - j'ai vraiment limité les dégâts», a dit le double champion du monde en titre.

La course a été marquée par un spectaculaire accident qui a entraîné l'interruption de la course. Les drapeaux rouges ont été agités après un accrochage à très haute vitesse entre la McLaren de Fernando Alonso et la Haas d'Esteban Gutierrez, au tiers de l'épreuve.

L'accident entre Alonso et Gutierrez s'est produit après que la McLaren de l'Espagnol ait heurté de plein fouet l'arrière du bolide du Mexicain, qui a freiné subitement à l'entrée du virage no 3. La McLaren a frappé le muret de ciment avant d'effectuer deux tonneaux dans le bac à sable.

La voiture s'est complètement désintégrée, mais Alonso est parvenu à s'extirper du cockpit par lui-même, et même s'il paraissait passablement ébranlé, il a serré la main à Gutierrez. Le Mexicain venait de quitter son bolide à toute vitesse afin de s'assurer qu'Alonso allait bien. La course a repris 22 minutes plus tard.

«Je volais, donc j'ai vu le ciel, puis le sol, puis le ciel encore, et de nouveau le sol», a expliqué Alonso.

«Tu veux que ça arrête, mais c'est impossible. Ça continue, et ça continue, et ça continue encore. C'était assez épeurant, mais au dernier instant la voiture s'est arrêtée et j'ai eu assez d'espace pour m'extirper du cockpit. Je me suis dit: "Je dois sortir rapidement parce que ma mère regarde la course à la maison."»

Rosberg: «le départ rêvé»

Après que le tout soit rentré dans l'ordre, les voitures Mercedes ont pu rallier l'arrivée sur des pneus durs, alors que Vettel a été contraint de rentrer aux puits afin de procéder à un changement de gommes.

«C'est le départ rêvé, a dit Rosberg. La stratégie a été essentielle aujourd'hui. Tout s'est joué sur le choix de pneus après le drapeau rouge. J'étais très heureux de constater que Ferrari avait adopté les (gommes) super-tendres, alors que je pouvais continuer sur les intermédiaires.»

Pour sa part, Vettel a tranché et pris la décision d'adopter les pneus tendres à la relance.

«En y repensant, nous aurions peut-être pu prendre une autre décision, mais je ne veux blâmer personne», a résumé l'Allemand.

Le favori local, Daniel Ricciardo, sur Red Bull, a abouti au pied du podium. Il a ainsi échoué dans sa tentative de devenir le premier Australien à grimper sur le podium de l'épreuve présentée chez lui.

Des premiers points pour Haas

Felipe Massa, sur Williams, a suivi en cinquième place, tandis que Romain Grosjean a offert les premiers points de l'histoire de l'écurie américaine Haas en terminant sixième. Grosjean, visiblement ému, a lancé sur les ondes de la radio d'équipe que «c'est une victoire, c'est incroyable».

Nico Hulkenberg (Force India) a terminé septième, devant Valtteri Bottas (Williams). Les pilotes Toro Rosso, Carlos Sainz fils et Max Verstappen, ont complété dans l'ordre le top-10.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer