Les Inouk bien en selle

Les Inouk ont réussi un bel exploit en... (photo Maxime Massé)

Agrandir

Les Inouk ont réussi un bel exploit en remportant leurs deux premiers matchs des séries au domicile des Mustangs de Vaudreuil-Dorion.

photo Maxime Massé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

Les Inouk ont porté un coup dur aux Mustangs de Vaudreuil-Dorion mardi soir en s'imposant 6-5 - en prolongation - sur la route. Le club granbyen a ainsi pris les devants 2-0 dans la série quarts de finale les opposant à leurs rivaux de la division Alexandre-Burrows.

Granby a réussi l'exploit de remporter les deux premiers matchs disputés au domicile des Mustangs et se retrouve maintenant en bonne position pour accéder aux demi-finales.

Un but refusé, de bonnes mises en échec, des remontées des deux côtés et une mêlée générale, il y en a eu pour tous les goûts dans ce vrai match des séries éliminatoires. Édouard Michaud, qui a signé un tour du chapeau, et Patrice Demuy, qui a tranché le débat en prolongation, ont été les deux vedettes dans le camp des Inouk.

«Ça a vraiment été un très bon match. Il y avait de l'intensité des deux côtés. À 2-0, on est tombé confiant et les Mustangs ont eu un regain d'énergie. Ils ont fini par prendre les devants, mais on s'est bien ressaisi par la suite en gardant les choses simples. Les gars ont pensé à l'équipe en premier, ils n'ont pas tenté de jeux individuels et ça explique en grande partie pourquoi on quitte avec la victoire», a noté l'entraîneur-chef des Inouk, David Lapierre.

Après avoir brillé dimanche, Benjamin Avoine-Jean a été un peu plus chancelant mardi, même s'il n'a pas eu grand-chose à se reprocher. Il a accordé cinq buts sur 33 lancers. Son vis-à-vis, Mathieu Bélanger-Hudon, a quant à lui fait face à 42 tirs.

En fait, les Inouk ont repris la série là où ils l'avaient laissée à la fin du premier match qu'ils avaient remporté par la marque de 8-2. Utilisant bien leur vitesse, ils ont dominé en première période, obtenant pas moins de 15 tirs lors de l'engagement.

Ils ont finalement pris le contrôle du match en s'inscrivant au pointage à mi-chemin de la période. À la suite d'un revirement à leur ligne bleue, les Inouk ont bénéficié d'une montée à deux contre un.

Nicolas Bellerose a effectué une passe parfaite à Vincent Ouellet-Beaudry qui a marqué d'un vif tir dans le coin supérieur droit, ne laissant aucune chance au gardien adverse.

L'histoire s'est poursuivie en début de deuxième période. Après avoir bataillé fort pour conserver le disque dans le territoire des Mustangs, les Inouk ont vu Édouard Michaud inscrire son 2e but des séries avec un tir de la pointe qui a échappé à la vigilance de Mathieu Bélanger-Hudon.

Triplé de Martineau

La vapeur s'est ensuite renversée lorsque Pierre-Anthony Martineau a profité d'une tentative de tir bloquée à la ligne bleue pour filer fin seul en échappée. Son lancer rapide du côté de la mitaine a battu Benjamin Avoine-Jean, portant la marque à 2-1.

Martineau a récidivé quelques instants plus tard en avantage numérique tandis que Keven Cloutier avait été envoyé au cachot pour obstruction. Son tir a échappé à Avoine-Jean, ramenant les deux équipes à la case départ.

Les Inouk croyaient bien avoir repris les devants à la 13e minute de jeu lorsqu'un tir de Bellerose a fait bouger les cordages, mais les arbitres ont refusé le but, arguant que le filet avait quitté ses amarres. Avec un peu plus de 30 secondes à faire à la période, c'est plutôt Martineau qui a frappé à nouveau en complétant son tour du chapeau en désavantage numérique.

En tout début de troisième, Michaud a cependant créé l'égalité à son tour après avoir vu la rondelle faire un bond bizarre le long de la bande avant d'aboutir sur sa palette en avant du filet. Mais, Martineau - qui d'autre? - a inscrit son 4e but du match moins de trois minutes plus tard pour faire 4-3 en faveur des Mustangs.

À mi-chemin du dernier vingt, les esprits se sont échauffés lorsque Philip Sardinha a ébranlé Martineau, le héros des Mustangs, avec une solide mise en échec près du banc de Vaudreuil-Dorion. Une mêlée générale a suivi entre tous les joueurs présents sur la glace et des entraîneurs des deux clubs ont saisi l'occasion pour échanger quelques politesses.

Michaud crée l'égalité

Les deux équipes ont ensuite marqué tour à tour et les Mustangs étaient sur le point d'égaliser la série... mais Michaud a fait dévier un tir de Francis Robichaud à 18: 45 pour forcer la tenue d'une prolongation. Le suspense a été de courte durée puisqu'après un peu plus d'une minute écoulée en surtemps, Patrice Demuy a semé l'hystérie au banc des Inouk en marquant le but de la victoire à l'aide d'une belle feinte.

«On est content d'avoir fait notre travail à Vaudreuil et que la série soit 2-0 en notre faveur, mais le match aurait pu tourner d'un bord ou de l'autre. C'est certain qu'on est heureux. Par contre, tout est à recommencer au prochain match. C'est pour cela qu'il est important d'y aller une partie à la fois, une présence à la fois. En séries, tout est toujours à refaire», a indiqué Lapierre qui souhaite éviter de voir ses joueurs être confiants en vue du match no 3.

La série se déplace maintenant au centre sportif Léonard-Grondin où auront lieu les deux prochains matchs. Les Inouk retrouveront d'abord leurs partisans jeudi soir à 19 h 30 tandis que le match no 4 sera présenté le lendemain, toujours à Granby, sur le coup de 19 h 45.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer