Les Maroons face au Condor en demi-finale

Olivier Laliberté a effectué 34 arrêts face au Turmel... (- PHOTO ARCHIVES LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

Olivier Laliberté a effectué 34 arrêts face au Turmel de Lac-Mégantic vendredi soir dernier. Sa performance lui permet d'afficher la meilleure moyenne de buts accordés dans la LHSM depuis le début des séries.

- PHOTO ARCHIVES LA VOIX DE L'EST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Waterloo) Après avoir été tenus en échec deux fois à Lac-Mégantic, les Maroons 2.0 de Waterloo se sont finalement imposés 4-1 face au Turmel vendredi soir, accédant du même coup à la ronde demi-finale de la Ligue de hockey senior de la Mauricie.

Ce gain leur a en effet permis de gagner la série 4-2 et de s'approcher un peu plus d'un deuxième titre de champions en autant de saisons. Alexandre Labrosse, Mathieu Asselin, Maxime Guyon et Jonathan Bouchard ont tous fait bouger les cordages pour Waterloo.

«Ça a été de loin notre meilleur match des séries jusqu'à date, même si ça a encore une fois été très serré. C'est un match où on a laissé peu de chances à l'adversaire. (Olivier) Laliberté a aussi été à la hauteur de la tâche devant le filet. On a joué un très bon match sur la route», a résumé l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps.

Kevin Lachance a de nouveau bien fait devant le filet du Turmel, lui qui a fini la rencontre avec 53 arrêts. Mais voilà, Olivier Laliberté a aussi brillé en repoussant 34 lancers. Seul un tir voilé a réussi à le priver d'un blanchissage.

Sa performance fait d'ailleurs en sorte qu'il affiche maintenant la meilleure moyenne de buts accordés dans le circuit, soit 2,29. Il affiche un dossier de trois victoires et d'un revers en prolongation depuis le début de la danse printanière.

«Actuellement, Olivier joue son plus gros hockey des trois dernières années. Il est vraiment très, très solide. Il contrôle bien ses retours, tout a l'air facile pour lui. Pour le battre, ça prend beaucoup de trafic devant lui», a noté Deschamps.

La brigade défensive des Maroons a aussi offert une autre belle prestation vendredi comme elle l'a fait durant l'ensemble de la série. Les défenseurs se sont même permis de contribuer de belle façon à l'offensive, Alexandre Gauthier ayant récolté 7 points en 6 matchs et Guillaume Karer, 4 points en 5 matchs face au Turmel.

«Pour la première fois de l'année, on a sept défenseurs de premier plan disponibles pour nos matchs. On a gagné vendredi sans les services de Georges-Étienne Côté. Quand tu as ce luxe-là, c'est très bien», a indiqué Deschamps.

Prêts pour St-Cyrille

Maintenant qu'ils ont disposé du Turmel, les Maroons se préparent à faire face au Condor de St-Cyrille qui a éliminé les Sportifs de Joliette en sept matchs. Le Condor est revenu de l'arrière trois fois samedi soir pour remporter le match ultime 6-5 en deuxième prolongation.

«C'est une très bonne équipe. C'est une formation rapide qui travaille fort. Ils ont un peu le même modèle que Mégantic. Ils ont des joueurs talentueux avec Jonathan Dick, Mathieu Tremblay et Alec-Jon Banville. Ça va être une autre série chaudement disputée», estime Deschamps.

Le coach des Maroons note que ses joueurs devront aussi se méfier d'Alexandre Rajotte, le gardien du Condor qui donne toujours une chance à son club de l'emporter.

«C'est un très bon gardien de but. Il a reçu rien de moins que 74 lancers samedi et il a quand même réussi à aller chercher la victoire. C'est exceptionnel!», a affirmé Deschamps.

Les Maroons ont terminé la saison au premier rang du classement régulier tandis que le Condor a fini au 6e rang. Il y avait toutefois seulement quatre points d'écart, soit deux victoires, entre les deux équipes.

Ils ont d'ailleurs partagé les honneurs de leurs deux affrontements cette saison. Les Maroons ont remporté le premier duel 5-4 en fusillade, mais le Condor s'est imposé 7-3 lors de la seconde rencontre.

«On ne prend personne à la légère. On a fini la saison en tête par un point seulement, avec un classement hyper serré. Et on sait que St-Cyrille va se présenter à chaque match comme le Turmel. C'est aussi une équipe physique. Qu'ils veuillent aller aux poings ou faire parler leur talent, on va être capable de répondre», assure Deschamps.

L'autre demi-finale de la LHSAM opposera le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston au Lafrenière Tracteurs de Ste-Anne-de-la-Pérade. L'horaire de ces deux séries quatre de sept n'a pas encore été dévoilé, mais elles devraient se mettre en branle le week-end prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer