Blue Jays: R.A. Dickey se sent bien après son opération

À la suite de son opération à un... (archives La Presse Canadienne)

Agrandir

À la suite de son opération à un genou, le lanceur R.A. Dickey des Blue Jays dit se sentir bien.

archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

R.A. Dickey a senti que quelque chose n'allait pas avec son genou après quelques départs seulement en 2015. Il ne savait pas si c'était grave, mais il savait que ça n'apporterait rien de bon.

«Si je pouvais continuer, je voulais continuer, a déclaré Dickey. Mais ç'en est venu au point où nous avions besoin de savoir ce que c'était pour pouvoir le soigner. Quand on vieillit, on ne veut pas savoir toutes les blessures de notre corps. On veut seulement jouer. C'est ce que je voulais faire.»

Dickey a dit que la douleur s'est invitée après seulement quatre ou cinq départs et un test d'imagerie par résonance magnétique a révélé que le droitier de 41 ans s'était déchiré le ménisque du genou droit.

Il a lancé durant le reste de la saison, menant la rotation des Blue Jays avec 33 départs, avant de subir une opération.

Au cours de la procédure effectuée à Nashville par le médecin Burton Elrod des Titans du Tennessee, une partie de son ménisque a été retirée et l'os du genou a été adouci pour éviter les frottements.

«Ça ne regardait pas bien, a lancé Dickey. C'était toute une déchirure et il y avait quelques problèmes avec mes os, mais je me sens fantastique. Tout pointe dans la bonne direction.»

Dickey, qui a lancé durant les deux premières manches du match de mercredi face aux Phillies de Philadelphie, dit n'avoir ressenti aucune douleur après sa sortie.

Il a traversé la première manche sans problème - accordant deux ballons et un roulant - avant d'allouer deux coups sûrs et un point en deuxième manche.

Dickey a terminé la saison dernière avec une fiche de 11-11 et une moyenne de points mérités de 3,91. Il a réellement trouvé son rythme en deuxième moitié de campagne, remportant huit de ses neuf dernières décisions entre le 23 juillet et le 25 septembre.

Il n'a jamais senti le besoin de rater un départ.

«Il y avait des jours après un départ où mon genou était de la taille de ma tête, a-t-il expliqué. Je me disais qu'il fallait que je trouve un moyen de m'en sortir et le thérapeute George Poulis était en mesure de le faire.»

«Nous étions capables de bien le préparer pour chaque départ. Il faut faire ça quand on lance durant plusieurs manches.»

Même si la blessure au genou n'a pas semblé affecter les performances de Dickey sur le terrain, elle a eu d'autres impacts sur son corps.

Étant incapable de s'entraîner normalement, Dickey estime avoir pris 12 livres au cours de la saison. Il affirme être revenu à son poids normal pour le début du camp d'entraînement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer