Dans le zoo de Nicolet

Le gardien Charles-Olivier Lajoie, qui verra énormément d'action... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le gardien Charles-Olivier Lajoie, qui verra énormément d'action jusqu'à la fin du parcours du parcours des Braves, est d'avis que son équipe pourrait mener 2-0.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Farnham) «Nicolet, c'est un zoo. On va assurément essayer de nous déranger, de nous déconcentrer. Il va falloir s'efforcer de passer à côté de tout ça, il va falloir être forts...»

Charles-Olivier Lajoie et ses coéquipiers des Braves de Farnham ont rendez-vous au pays des Pétroles Courchesne, vendredi soir, à l'occasion du troisième match de la série quatre de sept de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie. La série est égale avec une victoire de chaque côté.

Selon le gardien Lajoie, les Braves seront attendus de pied ferme en Mauricie.

«Affronter Nicolet à Farnham et en Mauricie, ce n'est pas pareil, dit-il. Chez eux, il y a toujours plus de tension et on peut parfois se demander si les officiels sont justes. Ça va être difficile, c'est évident.»

Les deux prochains matchs de la série seront présentés à Nicolet. Lajoie est d'avis que les Braves doivent viser deux victoires.

«Une victoire serait probablement satisfaisante, mais il faut s'en aller là-bas en se disant qu'on veut gagner les deux matchs. On n'a pas intérêt à ce que cette série s'étire inutilement. Plus ça va être long, plus ça risque de brasser et de déraper. Et Nicolet, ce n'est qu'une étape, on aura encore du travail à faire par la suite.»

L'ancien des Tigres de Victoriaville et des Inouk, qui verra énormément d'action jusqu'à la fin du parcours des Braves, pense que son équipe pourrait être en avance 2-0.

«Le premier match, on l'a remporté clairement. Quant au deuxième, on l'aurait aussi gagné si nous avions profité de toutes les chances que l'on a eues. À Nicolet, nous devrons être plus opportunistes.»

Malgré toute l'animosité qu'il y a entre les deux équipes, Lajoie a trouvé le moyen de rendre hommage aux Pétroles Courchesne. «Il y a plusieurs joueurs de talent au sein de cette équipe. En fait, c'est loin d'être un mauvais club. C'est en arrière du banc et chez les dirigeants que ça semble se gâcher.»

De la pression

On connait tous le grand objectif des Braves, qui est de remporter la Coupe Dodge. Charles-Olivier Lajoie croit que ses coéquipiers et lui sont capables de répondre à la pression.

«C'est un stress, mais ça nous donne de la drive en même temps, lance-t-il. L'affaire, c'est qu'on a tout à perdre puisque n'importe quoi en bas d'une conquête du championnat québécois sera considéré comme une déception. Mais il y a du caractère dans notre vestiaire et on va continuer à le prouver jusqu'à la fin.»

Dans l'autre série demi-finale de la LHJAAEM, le V. Boutin de Plessisville mène 2-1 face aux Draveurs de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer