Les Inouk tombent à plat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Dans le cadre de leur match le plus important de la saison, les Inouk ont connu un départ canon, vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin face aux Mustangs de Vaudreuil-Dorion, l'équipe avec laquelle ils sont en lutte pour le deuxième rang de la section Alexandre-Burrows. Mais après avoir pris les devants 2-0, ils sont tombés à plat après 10 minutes de jeu. Et les visiteurs se sont sauvés avec une victoire de 3-2 !

Les Mustangs devancent maintenant les Inouk par un point. Vaudreuil-Dorion a encore trois matchs à jouer et Granby, seulement deux.

«On jouait du gros hockey, du hockey intense, il y avait de l'ambiance dans l'aréna et tout allait bien, a commencé par dire David Lapierre. Mais voilà, on s'est fait prendre par cette atmosphère de carnaval et les Mustangs, eux, se sont ajustés. On est montés trop haut et nous sommes ensuite tombés dans un trou sans fond. Vous voulez savoir ce qui est arrivé ? Voilà ce qui est arrivé !»

Clairement, Lapierre n'était pas content. Avec raison.

«Il y a quelques joueurs qui sont passés à côté de leur match. On a manqué de discipline, on n'a pas respecté notre plan de match en défensive. Enfin, peut-être que ceux qui ne respectaient pas les Mustangs vont commencer à le faire !»

Chose certaine, les visiteurs, qui patinaient à un train d'enfer vendredi, ont lancé un message clair. Non, ils ne se laisseront pas manger la laine sur le dos dans leur série de deuxième ronde des séries contre les Inouk.   

Mathieu Amyot, Nicholas Mazzon et Pierre-Anthony Martineau ont inscrit les buts des Mustangs, qui ont tous été marqués en première période. Vincent Beaudry-Ouellet et Charles-Antone Jolin avaient auparavant enregistré ceux des Inouk.

Mathieu Bélanger-Hudon a bloqué 30 lancers et Benjamin Avoine-Jean en a arrêté 23. Non, le gardien des Inouk n'a pas été le meilleur des deux...

Les Inouk recevront les Braves de Valleyfield mardi soir. Entretemps, les Mustangs accueilleront le Titan de Princeville dimanche.

1073 spectateurs

Le match Foule plein a attiré 1073 spectateurs alors que les Inouk en espéraient 1500. L'an dernier, ils avaient été 2542 à s'entasser dans les gradins du centre sportif Léonard-Grondin, qui a une capacité assise de 2000 places.

«Nous sommes tout de même satisfaits, a affirmé Amélie Dubois, directrice du marketing. La grande majorité des gens ont payé pour leur billet, ce qui n'était pas le cas les années passées. Ça prouve que les gens sont prêts à dépenser quelques dollars pour assister à nos matchs.»

Il faudra peut-être, par contre, changer l'appellation de la soirée...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer