La clé pour les Braves, le contrôle des émotions

Les deux premiers matchs de la série opposant... (PHOTOS ARCHIVES LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

Les deux premiers matchs de la série opposant les Braves de Farnham aux Pétroles Courchesne de Nicolet auront lieu à l'aréna Madeleine-Auclair samedi à 15h et dimanche à 16h30.

PHOTOS ARCHIVES LA VOIX DE L'EST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

(Farnham) «Le contrôle des émotions sera crucial au cours de cette série. La clé du succès, c'est là qu'elle se trouve. Car pour le reste, on a quand même fini 22 points devant Nicolet en saison régulière...»

L'entraîneur des Braves de Farnham, Patrick Bergeron, ne semble pas craindre outre mesure les Pétroles Courchesne de Nicolet, les adversaires de son club en série demi-finale de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie.

Ce qu'il craint, c'est que la série, au meilleur de sept parties, dérape en raison de tout ce qui s'est passé entre les deux équipes au cours du calendrier régulier.

«Il y a eu beaucoup de niaiseries et honnêtement, je n'ai pas le goût de revenir sur le passé, a-t-il dit. Nous, on ne mettra pas d'huile sur le feu et on va se tenir tranquille, comme on l'a toujours fait. Je ne suis pas inquiet pour les matchs chez nous, à l'aréna Madeleine-Auclair. Mais j'ai peur pour ceux présentés à Nicolet par exemple...»

Les deux premiers matchs auront lieu à l'aréna Madeleine-Auclair samedi à 15 h et dimanche à 16 h 30. La série se transportera ensuite à Nicolet pour deux rencontres le week-end prochain.

«Le message à mes joueurs sera très clair: faites attention, ne répondez pas à la provocation s'il y en a, concentrez-vous sur votre match», a repris Bergeron.

Le travail avant tout

En même temps, Bergeron rappellera à ses joueurs que même les équipes les plus talentueuses doivent travailler dur pour l'emporter.

«C'est l'fun d'avoir du talent et ça, on en a en masse. Mais à chaque fois qu'on a oublié de travailler, on s'est fait jouer un tour. Au hockey, tu ne gagnes pas sans travailler.»

Tous les joueurs au sein du club de Bergeron sont en santé. Charles-Olivier Lajoie, bien sûr, sera devant le filet à compter de samedi et fort probablement à chacun des matchs d'ici à la fin du parcours des Braves.

Cependant, on ne verra plus Claude Demers en tant que second à Lajoie. C'est que le jeune homme ne savait pas qu'en endossant le chandail des Maroons, dans la Ligue de hockey senior de la Mauricie, il perdait son éligibilité à jouer au sein d'un circuit reconnu par Hockey Québec. Car il faut savoir que la LHSAM, elle, n'est pas fédérée...

On a vu des joueurs de la Ligue de hockey junior du Québec évoluer dans la LHSAM cette saison. D'autres joueurs de niveau junior AA, dans la région de Québec entre autres, ont aussi disputé des matchs dans le circuit senior. Mais il semble que la LHJAAEM, elle, ne rit pas avec les règles.

Du côté des Maroons, on se défend bien d'avoir voulu faire du tort à Demers ou aux Braves en enrôlant le gardien dans une situation d'urgence.

Vers la Coupe Dodge

Les séries commencent et les Braves ne perdent pas leur grand objectif de vue: atteindre et remporter la Coupe Dodge au niveau junior AA.

«C'est notre seul objectif depuis le jour un du camp d'entraînement, a rappelé Patrick Bergeron. À Farnham, cette saison, on fait du hockey pour ça.»

Le directeur général des Braves de Farnham, Jean-Charles... (La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

Le directeur général des Braves de Farnham, Jean-Charles Lajoie 

La Voix de l'Est

Nicolet réplique à Jean-Charles Lajoie

Jean-Charles Lajoie, on le sait, a apporté un gros bémol lorsque appelé à commenter les événements disgracieux survenus à Nicolet dimanche dernier alors qu'un joueur du Hockey Experts de Sherbrooke a été menotté en pleine patinoire après avoir agressé et craché au visage d'un officiel.

En substance, le grand patron des Braves a affirmé, après avoir condamné les agissements d'Olivier Marcotte, qu'il se passait toujours quelque chose lors des matchs face aux Pétroles Courchesne, tout en rappelant une série d'incidents survenus cette saison.

La riposte des gens des Pétroles Courchesne est venue rapidement. Dans un texte publié sur le site web du Courrier Sud, un hebdo de la région de Trois-Rivières, l'entraîneur de la formation de Nicolet, Dominic Amyot, a nié à peu près tout ce que Lajoie a raconté, notant au passage que le DG des Braves était détesté à travers la ligue et qu'il était ratoureux.

«Moi, je me concentre sur le hockey et je ne répliquerai pas aux propos de ce petit monsieur, a indiqué Lajoie. Il peut dire ce qu'il veut, tout le monde est au fait des agissements de son équipe, qui a très mauvaise réputation. Je ne dirai rien de plus!»

C'était suffisant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer