Reprise de la rivalité entre le Toronto FC et l'Impact

Le Toronto FC et l'Impact de Montréal croiseront... (archives La Presse)

Agrandir

Le Toronto FC et l'Impact de Montréal croiseront le fer dans un match préparatoire mercredi à l'Invitation Suncoast à St. Petersburg.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
Championsgate, Floride

Après s'être entendu avec le Toronto FC au mois de décembre, le vétéran défenseur Drew Moor n'a pas mis de temps à repérer l'ennemi.

«C'est très évident de savoir ce que l'organisation et les amateurs pensent de Montréal, a dit l'ancien capitaine des Rapids du Colorado après l'entraînement de mardi. En fait, lorsque j'ai signé mon contrat, les partisans m'ont écrit sur les réseaux sociaux que la première règle à suivre était d'haïr Montréal.»

«J'ai fait partie de bonnes rivalités dans la MLS, ça en sera une nouvelle et ce sera probablement la plus intense dans laquelle j'ai été impliqué, a-t-il ajouté J'ai hâte à mercredi. Un résultat est important à ce point-ci parce que la victoire doit être une habitude, ça doit être quelque chose pour laquelle nous nous dépassons.»

Le Toronto FC et l'Impact de Montréal croiseront le fer à l'Invitation Suncoast à St. Petersburg dans un match préparatoire qui survient presque quatre mois après que le onze montréalais eut éliminé le TFC en séries.

«Ils nous ont botté le derrière, a déclaré l'arrière international Damien Perquis, qui a dû regarder la défaite de 3-0 du haut des gradins en raison d'une blessure à la cuisse. C'est un mauvais souvenir pour moi parce que je n'étais pas sur le terrain.»

«J'étais dévasté lorsque j'ai vu l'allure du match. 3-0 à la mi-temps, c'était une honte.»

Élimination rapide et douloureuse

L'Impact n'a eu besoin que de 39 minutes pour bâtir cette avance devant une foule euphorique à la fin du mois d'octobre, au Stade Saputo. Étant donné que le TFC avait attendu neuf saisons pour participer aux éliminatoires, l'élimination rapide et douloureuse a seulement augmenté la rivalité entre les deux équipes.

En plus de ça, un revers de 2-1 contre l'Impact lors du dernier match de la saison - combiné à d'autres résultats - a fait glisser l'équipe torontoise en sixième place du classement de l'Est, ce qui l'a obligée à affronter Montréal à l'étranger en éliminatoires.

Le Toronto FC avait gagné les deux matchs précédents au BMO Field et montre une fiche de 5-4-3 contre l'Impact depuis 2012, incluant les éliminatoires.

L'entraîneur du Toronto FC, Greg Vanney, a minimisé l'importance de l'affrontement de mercredi, affirmant qu'il s'agissait «d'une autre occasion pour le groupe d'obtenir des minutes de jeu.»

«Je ne crois pas qu'on a besoin d'aborder ça en match préparatoire, a-t-il déclaré à propos de la rivalité. J'aimerais mieux nous voir demeurer en santé et profiter de ces minutes pour faire ce que nous voulons. Quand la saison commencera, nous voudrons envoyer le message que nous voulons aller plus loin que l'année dernière.»

«Nous en discuterons lorsque ce sera le bon temps. Je ne crois pas que mercredi le soit par contre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer