Tournoi international bantam de Granby: le couronnement du Noir et Or

Les joueurs du Noir et Or de Mortagne... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Les joueurs du Noir et Or de Mortagne ont festoyé sur la glace dimanche après avoir remporté la finale AAA du Tournoi international bantam de Granby.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Remporter les grands honneurs d'un tournoi, c'est bien. Triompher dans la catégorie-reine grâce à un blanchissage, c'est encore mieux.

Le Noir et Or de Mortagne a gagné la finale de la classe AAA du Tournoi international bantam de Granby dimanche en s'imposant 1-0 face aux Conquérants des Basses-Laurentides.

«On est très fier de la performance de nos jeunes. Ils ont travaillé fort tout au long du tournoi. Le système de jeu était là et il a été bien appliqué», a indiqué l'entraîneur-chef du Noir et Or, Benoit Rajotte.

«Nos joueurs ont tout donné sur la glace. Les sacrifices qu'ils ont faits en fin de semaine ont été très importants pour l'équipe. C'est la raison pour laquelle on peut célébrer maintenant», a-t-il ajouté.

Les deux équipes ont chacune obtenu de nombreuses chances de marquer, mais c'est ultimement les gardiens qui ont fait la différence dans ce match chaudement disputé du début jusqu'à la fin. Il aura finalement fallu un tir parfait de Simon Isabelle à 11: 18 de la deuxième période pour déjouer Justin Mathieu qui n'a rien eu à se reprocher devant le filet des Conquérants.

Ce dernier a fait plusieurs arrêts-clés pour conserver son équipe dans le match, bloquant même un lancer foudroyant avec son masque sans broncher en troisième période.

Un blanchissage au meilleur moment

Mais voilà, le gardien du Noir et Or Anthony Constantin a fait encore mieux. Il s'est notamment montré intraitable en toute fin de partie, repoussant les dernières attaques des Conquérants qui avaient retiré leur gardien dans une dernière tentative de créer l'égalité.

«C'est vraiment le fun. C'est un de mes premiers tournois que je gagne. C'est sûr que c'est un beau feeling. Je vais garder ce moment dans ma tête toute ma vie», a confié le jeune Constantin tandis que ses coéquipiers le couvraient d'éloges.

Sa performance lui a d'ailleurs valu le titre de gardien par excellence du tournoi. Un honneur qu'il a exceptionnellement partagé avec son second, Charles-Antoine Lavallée, qui a signé deux des cinq gains du club durant le tournoi.

«Je ne m'attendais pas à ça, mais j'ai donné mon 100%. Je suis surtout content d'avoir fait un jeu blanc en finale. C'était une très bonne équipe de l'autre bord. J'ai fait de mon mieux et je suis très heureux d'avoir gagné», a-t-il noté quelques instants après avoir célébré sur la glace.

Simon Isabelle a quant à lui choisi le meilleur moment pour inscrire son premier but de la compétition. Celui-ci a par ailleurs été nommé meilleur joueur offensif du AAA en vertu de sa récolte d'un but et six aides en six parties.

Preuve du calibre élevé du tournoi bantam de Granby, les quatre meilleures formations AAA de la province se sont taillé une place dans le carré d'as.

Les deux clubs que l'on attendait en grande finale, soit les Seigneurs des Mille-Îles (1er au classement POC) et le Typhon de SSF-Québec (2e) ont toutefois été respectivement battus 6-4 et 2-1 par les Conquérants et le Noir et Or lors des demi-finales.

Autres finales

Quatre autres finales étaient à l'affiche dimanche pour la dernière journée d'activités de la 46e édition du tournoi bantam de Granby.

Dans la classe BB, les Bastions de Blainville ont gagné le match ultime 6-2 face aux Jets de St-Hubert.

Les spectateurs ont d'ailleurs assisté à une bataille de félins dans la catégorie A-Provincial. Les Tigres de Victoriaville ont finalement dégriffé les Tigres de Beloeil qu'ils ont vaincu 3-1 lors du match ultime.

La finale de la classe A-International a quant à elle donné lieu à un duel... local. Le Desjardins de Farnham/Bedford s'est imposé 7-6 en tirs de barrage contre les Valois d'Acton Vale.

Marc-Antoine Vincent a joué les héros en inscrivant le but décisif en fusillade, mais Raphael Letendre-Trottier a aussi eu son mot à dire dans la victoire en ayant marqué pas moins de cinq buts en temps régulier. Xavier Laforge a aussi brillé avec un tour du chapeau pour les Valois.

Enfin, les Rebelles de France ne regretteront pas d'avoir traversé l'Atlantique puisqu'elles repartiront à la maison avec l'or au cou grâce à à leur gain de 3-2 en fusillade contre les Félines du St-Laurent en finale du A-Féminin.

Clara Trani et Margaux Rouquette ont fait scintiller la lumière rouge en temps réglementaire tandis qu'Angelina Massot a marqué le but victorieux lors des tirs de barrage.

L'ancien entraîneur du Canadien, Jean Perron.... (photo Julie Catudal) - image 2.0

Agrandir

L'ancien entraîneur du Canadien, Jean Perron.

photo Julie Catudal

Une 46e édition, un autre succès

«De tous les tournois auxquels j'ai été associé dans ma carrière, c'est celui qui est le mieux organisé. Et j'en ai fait des très bons», a lancé dimanche l'ancien entraîneur du Canadien, Jean Perron, au sujet du Tournoi de hockey international bantam de Granby.

Ce n'est pas tous les jours qu'une organisation de hockey a la chance de recevoir des fleurs d'un vainqueur de la coupe Stanley. Le président d'honneur de la 46e édition du THIBG n'a en effet pas tari d'éloges à l'endroit de la compétition granbyenne qui s'est conclue dimanche soir.

«Je suis impressionné par l'organisation du tournoi. Normand fait toute une job avec tous ses confrères et ses consoeurs de travail. Ça marche au quart de tour comme on dit», a noté M. Perron.

«Premièrement, je n'ai jamais vu autant d'équipes dans un tournoi: 114 équipes, c'est quelque chose. J'ai aussi été étonné par le jeu sur la glace. On n'a vu aucun incident malheureux et ça a été compétitif du début jusqu'à la fin», a ajouté l'ex-coach du Tricolore.

Vraiment, on sentait que Jean Perron était très heureux d'avoir accepté l'invitation du président du THIBG, Normand Côté. «Ça a été une belle expérience. J'ai été très bien reçu et ça m'a donné la chance de jaser du Canadien avec un paquet de spectateurs», souligne-t-il en riant.

M. Côté était tout aussi satisfait qu'il ait accepté de venir faire son tour à Granby. «Quand je l'ai appelé à l'automne, il a accepté tout de suite. Il a été très généreux. Il reste à Chandler (en Gaspésie), mais il a été ici la semaine passée, il a été présent hier et il a vu toutes les finales aujourd'hui», a-t-il noté.

Ce dernier affirme que cette 46e édition aura été un succès sur toute la ligne. «Les jeunes nous ont donné du maudit beau hockey. On a eu une belle réponse des équipes et de très belles assistances. On a facilement eu 30% de spectateurs de plus comparativement à l'année dernière. On est bien content», indique M. Côté

C'est donc avec le sentiment du devoir accompli qu'il assistait aux dernières finales dimanche soir. Toujours en songeant aux moyens de faire encore mieux dans les années à venir.

Il compte ainsi ramener le volet féminin, continuer de bonifier le volet international et augmenter le nombre d'équipes de gros calibre (AA et AAA) en vue de la 47e édition.

«On a encore plein d'idées en tête pour le futur, assure-t-il. On est brûlés, mais on est bien fiers encore une fois du résultat», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer