Hockeyville 2016: plusieurs candidatures dans la région

L'aréna de Bedford a eu droit à 17 mises... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'aréna de Bedford a eu droit à 17 mises en candidature, un sommet dans la région.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Bedford) Hockeyville 2016 bat son plein. La candidature de plusieurs arénas de la région a été soumise à ce concours, dont le grand prix comprend entre autres une enveloppe de 100 000$ pour rénover l'infrastructure gagnante.

En outre, la communauté Hockeyville 2016 se verra décerner un trophée en plus de devenir l'hôte d'un match présaison de la Ligue nationale de hockey, lequel sera télédiffusé.

Les candidatures, pouvant être soumises par tous les Canadiens âgés de 13 ans et plus, étaient ouvertes jusqu'au 7 février dernier. Au pays, pas moins de 3192 nominations ont été envoyées au concours chapeauté par Kraft et la LNH, dont 408 concernent des arénas québécois.

Dans la région, Bedford arrive loin en première place avec 17 mises en candidature. La municipalité, par l'entremise de Christelle Bogosta, coordonnatrice loisirs, culture et vie communautaire, a elle-même envoyé un dossier au concours.

Suit ensuite Marieville avec cinq nominations; les arénas de Granby et de Saint-Césaire en comptent quatre chacune alors que Waterloo en a récolté trois. L'Aréna de Valcourt a été nommé deux fois tandis que les plateaux sportifs de Farnham, Acton Vale, Bromont et Saint-Alphonse-de-Granby ont été nommés une seule fois.

«Je suis contente de voir que de nouvelles municipalités sont mises en nomination, commente Geneviève Boulanger, porte-parole de Kraft Hockeyville. Ce qui ressort du concours, c'est à quel point les communautés sont passionnées par le hockey. Il y a un esprit d'entraide qui fait vivre ce sport, mais aussi un sentiment de fierté énorme qui y est attaché.»

Se serrer les coudes

Le nombre de candidatures n'est toutefois pas garant d'une victoire, puisque celles-ci sont considérées comme une seule inscription au moment d'évaluer les dossiers. Un jury évalue actuellement toutes les candidatures. Dix d'entre elles seront retenues et annoncées le 5 mars prochain pendant l'émission Hockey Night in Canada. Ces candidatures seront ensuite soumises au vote du public, qui pourra se prononcer en ligne les 13 et 14 mars prochains.

D'ici là, la population est invitée à mousser la candidature de leur communauté sur Facebook et sur Twitter, puisqu'une partie de l'évaluation du jury est basée sur sa popularité sur les médias sociaux. À Bedford, une page Facebook a été créée et «aimée» par plus de 660 personnes. «De voir que les gens sont si nombreux à s'impliquer, c'est une preuve que le message a passé!» se réjouit Mme Bogosta.

Les deux communautés les plus populaires passeront en grande finale, et il reviendra à nouveau au public d'élire celle qui sera couronnée Hockeyville 2016. Cette étape ultime se déroulera entre le 20 et le 21 mars.

La municipalité qui terminera deuxième obtiendra elle aussi 100 000$ pour des rénovations, tandis que les huit autres finalistes recevront un chèque de 25 000$ chacun pour financer des travaux.

Depuis que le concours a été mis sur pied, en 2006, plus de deux millions de dollars ont ainsi été versés à 53 communautés canadiennes.

«Le truc pour se démarquer, c'est qu'à partir du moment où on est nominé, il faut se serrer les coudes et faire connaître son histoire, confie Mme Boulanger. Nous, on a hâte de les entendre.»

On peut visionner les candidatures sur le site du concours au khv2016.ca

«La pérennité de notre aréna est un enjeu... (Archives La Voix de l'Est) - image 2.0

Agrandir

«La pérennité de notre aréna est un enjeu important à Bedford», noteChristelle Bogosta, coordonnatrice loisirs, culture et vie communautaire à la municipalité de Bedford.

Archives La Voix de l'Est

Le financement, nerf de la guerre

Pour certaines municipalités concernées, l'enjeu est beaucoup plus grand que le simple titre Hockeyville. Le prix qui accompagne le titre revêt une importance capitale alors que les fonds se raréfient pour entretenir et mettre à niveau les infrastructures qui en auraient grandement besoin.

À Bedford par exemple, environ 5,4 millions de dollars sont nécessaires pour payer les rénovations qui doivent être effectuées d'ici 2017. Le remplacement des bandes et des baies vitrées, l'installation d'une nouvelle dalle de béton et d'un nouveau revêtement pour le plancher des vestiaires, l'aménagement de toilettes pour personnes handicapées et de nouveaux vestiaires pour les joueurs de même que le remplacement complet du système de réfrigération figurent sur la liste des travaux à faire.

«La pérennité de notre aréna est un enjeu important à Bedford, note Christelle Bogosta, coordonnatrice loisirs, culture et vie communautaire à la municipalité de Bedford. C'est sûr que 100 000 $, même si on gagnait le premier prix, c'est petit vis-à-vis les investissements qu'il y a à faire.» Bedford est d'ailleurs toujours dans l'attente d'une réponse de Québec à une demande de subvention formulée en septembre dernier.

Il s'agit là d'un exemple parmi plusieurs et dont Hockeyville a écho chaque année. «Que ce soit leur resurfaceuse, les bancs, les salles des joueurs, on constate que souvent, les gens nous parlent des problèmes qu'ils observent avec leur aréna quand ils soumettent une candidature, explique Geneviève Boulanger, porte-parole. Dans bien des cas, aussi, le hockey féminin est devenu très populaire, alors les gens souhaitent aménager une chambre de joueurs pour les filles, avec une douche.»

Convaincre les voisins

Dans le secteur Rouville, deux projets se partagent la passion populaire. D'un côté, on souhaiterait que Marieville remporte les honneurs afin que son aréna régional soit doté d'une deuxième glace. De l'autre, plusieurs militants pour le maintien d'un aréna régional à Saint-Césaire ont profité de l'occasion que constitue le concours pour tenter de sauver l'aréna Guy-Nadeau.

Ce dernier, construit en 1973, s'affaisse d'un côté. Il coûterait environ 5,5 millions de dollars pour en stabiliser la structure et pour mettre à niveau son système de réfrigération, a rappelé le maire Guy Benjamin dans une lettre adressée aux citoyens, en   novembre. «Dans les circonstances, il apparaît plus judicieux d'évaluer son remplacement. Une étude réalisée par le Groupe BC2 avec la participation des municipalités d'Ange-Gardien, Rougemont et Saint-Paul-x d'Abbotsford a estimé les coûts d'un nouvel aréna à 7,2 M$», avait-il fait savoir.

Or, comme les trois municipalités ne souhaitent pas financer la construction d'un nouvel aréna, le projet est sur la glace. À Bedford, où une grande partie des utilisateurs de l'aréna demeurent dans une municipalité limitrophe, la situation est similaire: l'appui financier de certains voisins est difficile à obtenir. «Les négociations [pour financer les travaux] vont bien, certaines villes sont à l'écoute, d'autres sont plus réticentes, note Mme Bogosta. Comme il n'y a jamais eu d'entente signée avec les autres villes (qui utilisent aussi l'aréna), il y a une iniquité historique. Si on avait eu le même genre d'entente que Cowansville [pour l'utilisation de son aréna], on aurait eu un fonds de roulement et quatre millions $ en banque en quarante ans. On ne se trouverait pas dans la même situation qu'actuellement.»

Mme Boulanger croit toutefois qu'une victoire peut aider un milieu à trouver de nouvelles sources de financement. Elle indique qu'en 2008, la municipalité de Roberval avait choisi de doubler la mise après avoir remporté les honneurs du concours. «Les besoins exprimés sont sensiblement les mêmes depuis le début du concours. On a remarqué que dès qu'il y a une mobilisation locale, quand les gens se regroupent pour leur aréna, que les décideurs sont plus à l'écoute.»

Nominations régionales à Hockeyville

Aréna de Bedford 17

Aréna Julien-Beauregard de Marieville 5

Centre sportif Léonard-Grondin de Granby 4

Aréna Guy-Nadeau de Saint-Césaire 4

Aréna Jacques-Chagnon de Waterloo 3

Aréna de Valcourt 2

Centre sportif d'Acton Vale 1

Aréna de Bromont 1

Aréna Madeleine-Auclair de Farnham 1

Aréna Clément-Choinière de Saint-Alphonse-de-Granby 1

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer