Du repos pour les Inouk

Au cours de la récente séquence de six... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Au cours de la récente séquence de six matchs en 10 jours, dont quatre ont été disputés à l'extérieur, les Inouk ont été limités à trois victoires.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Toujours tenus loin du centre sportif Léonard-Grondin en raison de la présentation du tournoi bantam, les Inouk sont à Terrebonne vendredi soir puis à Princeville samedi. Il s'agit de leurs deux derniers matchs de la saison sur la route.

La troupe granbyenne vient toutefois de disputer six matchs en l'espace de 10 jours et David Lapierre a misé sur le repos cette semaine. Ainsi, ses joueurs se sont entraînés seulement mardi, le coach demandant à ses hommes de faire autre chose que de se présenter à l'aréna mercredi et jeudi.

«La saison est longue, nous sommes en plein hiver et les gars, je le sais et je le sens, sont fatigués, explique Lapierre. Et bientôt, ce sera les séries, avec le calendrier souvent pas commode qui vient avec elles. Un peu de repos, ça ne fait pas de tort...»

Au cours de cette séquence de six matchs en 10 jours, dont quatre ont été disputés à l'extérieur, les Inouk ont été limités à trois victoires. Et de façon générale, ils sont loin de jouer leur meilleur hockey de la saison présentement.

«Je ne suis pas inquiet, répète Lapierre. Mais justement, le timing était parfait cette semaine pour que les gars se reposent un peu.»

Avant le match que les Mustangs disputaient à Valleyfield jeudi soir, les Inouk avaient un point de retard sur Vaudreuil-Dorion, qui détient toujours le deuxième rang du classement de la section Alexandre-Burrows.

«On aimerait finir au deuxième rang, on aimerait avoir l'avantage de la glace à notre premier tour des séries, mais je ne fais pas une fixation avec ça, dit Lapierre. L'idée, c'est que nous soyons prêts lorsque la cloche des éliminatoires va sonner.»

Autrement dit, Lapierre sait que son équipe peut avoir le dessus sur les Mustangs, avantage de la patinoire ou non.

L'entraîneur ne savait pas qui sera son gardien à Terrebonne. Chose certaine, Marc-André Gauthier (deuxième de trois matchs de suspension à la suite de la mise en échec par derrière qu'il a servie à un adversaire à Gatineau) et Francis Brunelle, qui s'est blessé à l'épaule en se battant à Valleyfield dimanche dernier, seront absents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer