Fed Cup: un match de barrage Canada-Slovaquie

La Canadienne Françoise Abanda, lors de l'affrontement face... (Caroline Grégoire, Archives Le Soleil)

Agrandir

La Canadienne Françoise Abanda, lors de l'affrontement face au Bélarus.

Caroline Grégoire, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Canada se mesurera à la Slovaquie en match de barrage du Groupe mondial II de la Fed Cup.

Cette rencontre sera disputée en Slovaquie, les 16 et 17 avril. Le choix de la surface et du site ainsi que la composition des équipes seront connus plus tard.

Le Canada a été relégué à cette rencontre de barrage du Groupe mondial II à la suite de sa défaite de 3-2 aux mains du Bélarus le week-end dernier. La Slovaquie a quant à elle baissé pavillon face à l'Australie.

Il s'agira d'un troisième affrontement entre la Slovaquie et le Canada. Lors du dernier duel, en 2014, l'équipe canadienne avait pris la mesure de l'équipe slovaque 3-1.

Les autres duels de barrage du Groupe mondial II opposeront la Serbie à la Belgique, la Pologne à Taïwan et l'Ukraine à l'Argentine.

Le Bélarus face à la Russie

Dans les matchs de barrage du Groupe mondial I, le Bélarus sera jumelé à la Russie, tandis que l'Australie accueillera les États-Unis, qui tenteront de regagner leur place au sein de l'élite mondiale.

Les autres duels opposeront l'Allemagne à la Roumanie, ainsi que l'Italie à l'Espagne.

L'ITF bannit deux arbitres pour corruption

La Fédération internationale de tennis (ITF) a déclaré que deux arbitres avaient été bannis pour corruption et que quatre autres avaient été suspendus.

Ces sanctions attendaient d'être confirmées par l'organisation qui chapeaute le tennis international avant d'être annoncées, en lien avec une histoire publiée dans le quotidien britannique «The Guardian» mardi.

L'ITF a mentionné que le Kazakh Kirill Parfenov avait été banni à vie en février 2015 pour avoir utilisé Facebook pour contacter un autre arbitre «dans l'espoir de manipuler le résultat des matchs».

Le Croate Denis Pitner a été banni pendant un an en août après avoir transmis des informations «sur l'état de santé d'un joueur à un entraîneur pendant un tournoi et en accédant régulièrement à un compte qui prend des paris en ligne sur des matchs de tennis».

L'ITF n'a pas donné de détails sur les matchs qui ont été touchés, ni sur les motifs qui ont entraîné la suspension des quatre autres arbitres alors qu'ils étaient sous enquête.

Avec la collaboration de l'Associated Press

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer