Enfin deux de suite pour le CH

C'est Sven Andrighetto qui a enfilé la cape... (Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

C'est Sven Andrighetto qui a enfilé la cape du héros avec le but de la victoire en tirs de barrage, en déjouant le gardien Cam Ward d'un tir précis.

Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Le Canadien est-il vraiment capable de gagner deux matchs de suite ? Il faut maintenant croire que oui. Pour la première fois depuis novembre, le club montréalais s'est permis deux victoires de suite - la deuxième survenant hier après-midi au Centre Bell, une victoire en fusillade de 2-1 sur les Hurricanes de la Caroline.

Ben Scrivens a commencé un deuxième match en... (Robert Skinner, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Ben Scrivens a commencé un deuxième match en 24 heures, et il a une fois de plus été fort solide. 

Robert Skinner, La Presse

Ce gain permet donc au Canadien de conclure le week-end du Super Bowl avec une récolte de quatre points sur une possibilité de quatre. Ces deux victoires de suite sont une première pour l'équipe depuis les 25 et 27 novembre 2015.

«On a trouvé une façon, a déclaré l'entraîneur Michel Therrien au terme du match. Il reste encore beaucoup de matchs à disputer, on comprend où on en est. C'était important pour nous d'obtenir ces victoires, c'est important pour la confiance des joueurs, et il va falloir continuer à jouer avec la même énergie lors du prochain match.»

C'est Sven Andrighetto qui a enfilé la cape du héros avec le but de la victoire en tirs de barrage, en déjouant le gardien Cam Ward d'un tir précis. C'était le deuxième but du joueur suisse dans ces conditions cette saison.

Devant le filet montréalais, Ben Scrivens a commencé un deuxième match en 24 heures, et il a une fois de plus été fort solide, malgré sa propension à mettre un peu de moutarde sur certains arrêts de la mitaine.

En tout, Scrivens a fait face à 35 tirs, et il a permis à son club de garder espoir, avec un mélange de bons réflexes et de chance, surtout quand les arbitres ont raté son geste d'obstruction à l'endroit d'un joueur des Hurricanes derrière le filet, en fin de troisième. Mais surtout, le vétéran gardien a fermé la porte aux Hurricanes à cinq reprises lors de la fusillade, afin d'assurer la victoire de sa bande.

Ce sont les visiteurs qui ont marqué en premier, à la suite d'une gaffe du défenseur Tom Gilbert, qui a servi une bien belle passe sur un bâton ennemi manié par Jordan Staal, qui n'en demandait pas tant. Le tir de Staal a été dévié par Jeff Skinner, et après seulement 2 : 27 de jeu, c'était déjà 1-0 pour les Hurricanes.

Les fans du Canadien ont dû attendre jusqu'à la deuxième période pour pouvoir manifester un peu, et c'est Max Pacioretty qui leur a donné cette occasion en réussissant son 20e de la saison.

Le Canadien a eu ses chances en troisième. Ce même Pacioretty, tout d'abord, qui s'est pointé seul, mais sans succès, devant le gardien Cam Ward, puis cette pénalité à l'attaquant Eric Staal, avec 5 : 51 à faire, qui a permis au CH de se lancer en avantage numérique pour la deuxième fois de l'après-midi. Là encore sans succès.

Après la prolongation à trois contre trois, c'est donc Andrighetto qui a mis fin à tout ça avec son but en fusillade.

Nathan Beaulieu et Greg Pateryn ont quant à eux dû assister à un deuxième match de suite à titre de spectateurs, quelque part dans les hauteurs du Centre Bell.

Le Canadien reprendra l'entraînement ce midi à son centre de Brossard. Le prochain match du club est prévu pour demain soir au Centre Bell, contre le Lightning de Tampa Bay.

Un peu moins lourd...

Malgré cette grosse victoire et ces quatre points en deux matchs, il y avait bien peu de membres du Canadien dans le vestiaire des gagnants, hier en fin d'après-midi. Peut-être que tout le monde était déjà en route pour son party du Super Bowl ?

Mais peut-être aussi que ces joueurs-là veulent se garder une petite gêne, avoir le triomphe modeste. Ce qui n'est pas une mauvaise idée, surtout pour une équipe qui n'avait pas gagné deux matchs de suite en plus de deux mois...

Enfin.

«C'est un pas dans la bonne direction, s'est contenté de dire P.K. Subban. De toute évidence, on doit continuer comme ça. Essayer de bâtir quelque chose à partir de ça.»

Subban, qui ne semblait pas trop inquiet pour son gardien de frère Malcolm, blessé hier après avoir été atteint à la gorge par un tir («nous sommes faits forts, les Subban», a-t-il tenu à dire), estime par ailleurs que ces deux victoires devront être rapidement oubliées.

«Nous connaissons déjà notre but, et notre but, c'est de participer aux séries, a-t-il ajouté. Nous sommes tous bien conscients des résultats qu'il va falloir obtenir pour arriver à notre but.»

Pendant ce temps, Sven Andrighetto semblait fier de son coup, lui qui venait de confirmer la victoire avec son but en tirs de barrage.

«Je pars souvent de la même façon en fusillade, mais je change des choses en m'approchant du but. J'ai vu qu'il [Cam Ward] était loin dans son filet, alors j'ai choisi de lancer», a expliqué le jeune attaquant en souriant.

À quelques centimètres de là, juste en face, Max Pacioretty parlait lui aussi d'un ton modeste.

«Je pense que Ben [Scrivens] a fait deux gros arrêts en partant, et ç'a donné le ton, a-t-il souligné. Ç'a donné le ton pour lui et pour le reste de l'équipe aussi. Cette fin de semaine nous a permis de récolter quatre points, ce qui est énorme. Mais on sait que ce n'est pas tout, et qu'il y a encore du travail à faire.»

Encore du travail à faire, oui. Mais au moins, maintenant, ça semble un peu moins lourd dans ce vestiaire.

C'est déjà ça.

«Peut-être que ces deux victoires vont nous permettre de nous relancer, a conclu le capitaine. C'est en tout cas ce qu'il faut espérer...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer