Australie: Djokovic a besoin de cinq manches

Novak Djokovic réagit après avoir manqué un coup... (Vincent Thian, Associated Press)

Agrandir

Novak Djokovic réagit après avoir manqué un coup lors du match contre Gilles Simon.

Vincent Thian, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Pye
Associated Press
Melbourne

Novak Djokovic cherchait des réponses un peu partout, même dans la foule.

Le roi du tennis masculin, qui depuis 2015 a gagné 27 matches sur 28 en Grand chelem, avait le chiffre 100 dans la colonne des fautes directes après un gain de 6-3, 6-7 (1), 6-4, 4-6 et 6-3 devant Gilles Simon, aux Internationaux australiens.

Le Serbe est passé en quarts de finale d'un grand tournoi pour la 27e fois de suite, rejoignant ainsi Jimmy Connors au deuxième rang de l'histoire. Seul Roger Federer a fait mieux, avec 36.

Pendant l'entrevue d'après-match sur le terrain, un éclat de rire dans les gradins a attiré l'attention de Djokovic.

«Excusez-moi, ça rit. Qu'avez-vous dit?», a-t-il lancé, le regard dans la foule.

La réponse est venue sans équivoque: «Ne fais plus d'amortis».

«Ok, merci mon ami, a dit Djokovic, pince-sans-rire. Ça me déplait de dire ça, mais vous avez tout à fait raison.»

Les plus fragrantes de ces fautes directes sont effectivement venues d'amortis du revers.

Djokovic a quand même obtenu 62 coups gagnants, en route vers un 10e gain en 11 matches contre Simon.

«Gilles est un gars qui vous fait rater beaucoup de coups. Il vise les lignes et il couvre pas mal de terrain. Les échanges avec lui se terminent souvent par des fautes directes, a analysé Federer, qui a de son côté vaincu David Goffin, 6-2, 6-1 et 6-4. Leur match a duré cinq sets, alors ça s'accumule. Mais que vous en fassiez 50 ou 100, ça n'a pas d'importance si vous gagnez.»

Djokovic aura comme prochain rival la septième tête d'affiche, Kei Nishikori, qui a battu Jo-Wilfried Tsonga 6-4, 6-2 et 6-4.

Federer, quatre fois champion en Australie, affrontera en quarts de finale la sixième tête de série Tomas Berdych, tombeur de Roberto Bautista Agut, 4-6, 6-4, 6-3, 1-6 et 6-3.

Du côté des juniors, le Canadien Félix Auger Aliassime est passé en deuxième ronde en battant l'Italien Andres Gabriel Ciurletti, 6-4 et 6-4.

Serena Williams.... (Aaron Favila, Associated Press) - image 2.0

Agrandir

Serena Williams.

Aaron Favila, Associated Press

Maria Sharapova... (Photo Aaron Favila, archives Associated Press) - image 2.1

Agrandir

Maria Sharapova

Photo Aaron Favila, archives Associated Press

Un quart de finale opposera Serena Williams à Maria Sharapova

Maria Sharapova et Serena Williams, qui a soulevé six trophées à Melbourne, ont confirmé un rendez-vous en quarts de finale avec des gains en deux sets aux Internationaux australiens, dimanche.

Ce sera une répétition de la finale de 2015 à Melbourne.

Sharapova a écarté Belinda Bencic de la Suisse, 7-5 et 7-5, obtenant quatre bris et établissant un sommet personnel avec 21 as.

Remportant le trois quarts des points disputés sur ses premières balles, Williams a battu la Russe Margarita Gasparyan en 55 minutes, 6-2 et 6-1.

Dans la foule du Rod Laver Arena se trouvait la légendaire Margaret Court, qui a remporté 24 tournois majeurs.

«Je suis honorée d'avoir joué devant elle, a dit Williams, qui en compte 21 à son palmarès. 24, c'est à la fois proche et loin, parce qu'il y a beaucoup d'autres joueuses qui excellent et qui veulent gagner en Grand chelem, elles aussi. Je préfère me concentrer sur un match à la fois.»

Gagnante de 21 tournois majeurs, Williams, numéro un mondial, montre une fiche de 18-2 en carrière contre Sharapova, cinquième tête d'affiche.

«Chaque match est quelque chose de nouveau, a philosophé l'Américaine, au sujet de ce match à venir. Maria amène toujours un petit quelque chose de plus.»

Williams, 34 ans, a signé 26 gains d'affilée en Grand chelem l'an dernier. Couronnée à Melbourne, Paris et Londres, elle a été surprise par Roberta Vinci à New York, en demi-finale.

Agnieszka Radwanksa, quatrième tête d'affiche, a effacé un retard de 5-2 en troisième manche et a gagné 6-7 (6), 6-1 et 7-5 contre Anna-Lena Friedsam, de l'Allemagne.

«Elle joue beaucoup mieux qu'on pourrait le croire en voyant son classement», a dit la Polonaise, en référence au 82e rang de Friedsam, à la WTA.

Radwanska va ensuite se mesurer à la 10e tête d'affiche, Carla Suarez Navarro, qui a prévalu 0-6, 6-3 et 6-2 face à Daria Gavrilova, de l'Australie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer