La glissade du Canadien se poursuit

Le Canadien occupe maintenant le 10e rang dans... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Canadien occupe maintenant le 10e rang dans l'Association Est avec 50 points.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

La descente aux enfers du Canadien s'est poursuivie mardi soir au Centre Bell, et il est maintenant permis de se demander si Marc Bergevin n'aura pas à poser un geste radical pour redresser un navire qui coule à vue d'oeil.

Face aux Bruins de Boston, une formation qu'ils avaient battue trois fois en quatre essais cette saison et à huit reprises lors de leurs dix derniers rendez-vous, les hommes de Michel Therrien ont subi un revers de 4-1, devant une foule qui n'a pas caché son mécontentement pendant les cinq dernières minutes de l'affrontement.

Encore une fois, le Tricolore n'a pas joué un mauvais match. Il a été particulièrement incisif en deuxième période qu'il a dominée 16-7 au chapitre des tirs aux buts. Toutefois, il s'est buté à un Tuukka Rask en pleine possession de ses moyens.

Le défenseur Mark Barberio, avec son premier dans l'uniforme du Canadien, a été le seul à tromper la vigilance de Rask, qui a repoussé 38 rondelles.

Maxime Talbot (2e), Patrice Bergeron (18e) et le jeune David Pastrnak (4e) ont déjoué Mike Condon qui sans être mauvais, a déjà livré de meilleures prestations.

Brad Marchand a ajouté un but dans une cage déserte avec 83 secondes à jouer. Condon, qui n'avait rien à se reprocher depuis trois semaines, a fait face à 23 tirs.

«On a un jeune gardien ce soir que je peux même pas le blâmer. On le met dans une position qui est extrêmement difficile depuis le 26 novembre. Il va apprendre de toutes ces expériences-là», a déclaré Therrien.

Un cinquième revers de suite

À la suite de cette autre défaite, sa cinquième consécutive, le Tricolore a glissé hors des positions qui lui garantiraient une place en séries éliminatoires si la saison s'était terminée mardi soir.

Le Canadien occupe maintenant le 10e rang dans l'Association Est avec 50 points, le même nombre que les Sénateurs d'Ottawa qui ont cependant disputé une rencontre de moins.

Le huitième échelon appartient maintenant aux Devils du New Jersey, un point devant les deux formations canadiennes, après leur victoire de 4-2 face aux Flames de Calgary.

«Nous venons de jouer notre 47e match, et nous avons encore beaucoup de hockey devant nous, a fait remarquer le capitaine Max Pacioretty. Nous allons devoir jouer de la bonne manière lors de tous ces matchs pour nous retrouver là où nous voudrons être à la fin de la saison. Nous devrons travailler fort et à l'unisson. C'est la seule façon de nous en sortir.»

Et comme un malheur ne vient jamais seul, le Canadien a perdu les services de Nathan Beaulieu, blessé au bas du corps, à compter du début de la deuxième période, et de Paul Byron, qui n'a pas joué pendant le troisième vingt.

La formation montréalaise aura trois jours pour se remettre de cet autre revers crève-coeur, avant de rendre visite aux Maple Leafs de Toronto au Centre Air Canada samedi soir.

Une série aller-retour face aux Blue Jackets de Columbus, lundi et mardi prochains, viendra conclure la portion du calendrier précédant la pause du match des étoiles.

Erreur coûteuse

Contrairement à ses deux sorties précédentes au Centre Bell, le Canadien a imposé le rythme en début de match, forçant Rask à se montrer solide notamment sur un tir de la ligne bleue d'Andrei Markov.

Cependant, les Bruins ont commencé à suivre la cadence vers le milieu du premier vingt et ils ont été les premiers à s'inscrire au score, à 13:08.

Frustré sur une échappée quelques secondes plus tôt, Talbot a intercepté une mauvaise passe de Markov et son tir des poignets du cercle droit de mise en jeu a touché au défenseur russe avant de se faufiler derrière Condon, qui ne semblait pas prêt.

Le Canadien a créé l'impasse en milieu du deuxième vingt, grâce à un puissant tir sur réception de Barberio, alimenté par P.K. Subban, qui n'a donné absolument aucune chance à Rask. Subban obtenait ainsi la 200e passe de sa carrière.

Ce but a donné des ailes aux joueurs du Canadien qui n'ont dès lors cessé de menacer la forteresse des Bruins. Mais Rask n'a pas bronché et ses coéquipiers ont fini par lui redonner une avance d'un but avec un peu plus de trois minutes à jouer à l'engagement.

De derrière le filet, Bergeron a récupéré une passe de David Pastrnak et battu de vitesse Condon, légèrement hors position. Ce but lui permettait d'inscrire un 591e point en carrière et de doubler le président de l'équipe, l'illustre Cam Neely, au 9e rang dans l'histoire des Bruins.

Pastrnak a mis le match hors de portée avec moins de huit minutes à jouer au dernier tiers, et Marchand a planté le dernier clou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer