Place au Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo

Yannik Morin, président d'honneur de la 42e édition... (Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Yannik Morin, président d'honneur de la 42e édition du Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo, est ici entouré de Martin Bazinet (à gauche) et de Jocelyn Bélisle, respectivement vice-président et président de l'événement.

Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) Le Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo, dont la 42e édition débutera lundi, est un des beaux événements sportifs présentés en région. Mais voilà que le président Jocelyn Bélisle lance un appel aux entreprises du coin afin d'assurer que le tournoi «demeure ce qu'il est».

«On a un beau tournoi, un des plus beaux au Québec, a commencé par dire Me Bélisle, mardi soir, en conférence de presse. Mais il semble de plus en plus difficile d'intéresser les commanditaires, qui se font de moins en moins nombreux. Moi, je veux que notre tournoi soit là encore longtemps et je ne veux pas qu'on soit obligés de prendre des décisions douloureuses par rapport à ce qui rend notre événement unique.»

Jocelyn Bélisle est fier de dire que le tournoi remet des cadeaux à tous les joueurs qui passent par Waterloo, que les trophées décernés aux équipes et aux meilleurs joueurs sont de qualité et que les bénévoles de l'organisation ont la chance de se nourrir à bon prix.

«Et cette année, on va avoir trois écrans, placés à des endroits stratégiques à l'intérieur de l'aréna Jacques-Chagnon, qui vont informer les amateurs des résultats et des statistiques. C'est une nouveauté qui nous permet d'être de notre temps, mais il a évidemment fallu investir quelques dollars là-dedans.»

Me Bélisle affirme qu'il n'y a pas lieu de paniquer. Du moins pas encore. Mais il souhaite que son message soit entendu. «L'économie n'est pas très bonne, on le sait. Peut-être que c'est juste une mauvaise période. Mais j'avoue que je suis un brin inquiet.»

Grosse année dans le AAA

Le vice-président du Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo, Martin Bazinet, est pour sa part plus qu'enthousiaste en pensant à la qualité de jeu qui attend les amateurs. Et surtout lorsqu'il s'attarde à la classe AAA.

«Quand je regarde la liste de nos équipes dans le AAA, je suis très excité, a lancé celui qui est associé à l'événement dans diverses fonctions depuis plus de 25 ans. La présence des Flyers de Don Mills et des Sénateurs jr d'Ottawa, qui sont respectivement classés premiers et troisièmes en Ontario, risque de susciter passablement d'intérêt.»

Douze équipes se feront encore la lutte en classe AAA. Les Harfangs de l'école Le Triolet de Sherbrooke seront encore considérés comme l'équipe locale. Douze formations sont aussi inscrites dans le AA, dont les Vics et les Harfangs.

Un total de 48 équipes sont attendues à Waterloo, dont huit de l'extérieur du Québec. Les classes BB, CC, A et B seront également représentées.

Le propriétaire et entraîneur de La Taule, Yannik Morin, est le président d'honneur du tournoi. Morin sera aussi à la tête de l'équipe canadienne de bobsleigh aux Jeux olympiques de la jeunesse, qui auront lieu en Norvège le mois prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer