Patinage artistique: un Bromontois en compétition

Âgé de 15 ans, le patineur artistique bromontois... (Fournie)

Agrandir

Âgé de 15 ans, le patineur artistique bromontois Loucas Éthier participera aux Championnats canadiens à Halifax.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bromont) Loucas Éthier, un jeune bromontois de 15 ans qui pratique le patinage artistique, a réussi à se qualifier pour les Championnats canadiens qui se dérouleront à Halifax du 18 au 24 janvier.

Le jeune homme se dit très content d'avoir pu être sélectionné, mais qu'il s'y rend surtout pour l'expérience. «Je suis un petit peu stressé, mais je veux surtout prendre plaisir à l'événement et profiter de l'expérience», glisse-t-il, lorsque contacté par La Voix de l'Est.

Il s'agit de la première année d'éligibilité à l'épreuve. «Depuis que j'ai 13 ans, je vise le Championnat canadien, mais c'est seulement la première année que j'y ai droit, ça faisait donc longtemps que je l'attendais», dit Loucas Éthier.

Pour la perfection

Pratiquer le patinage artistique permet à Loucas Éthier de toujours s'améliorer. «Je suis une personne assez perfectionniste, donc à chaque pratique je donne mon meilleur, indique le patineur de 15 ans. Et ce qui est le fun, c'est que je remarque toujours mes détails à améliorer. Tu vises la perfection, mais, on peut difficilement l'atteindre.»

La sensation de réussir des figures, des sauts, grise le jeune Éthier. «J'aime l'effet d'aller vite sur la glace, de glisser sur la surface. Je me sens en pleine forme lorsque je patine», confie-t-il.

Pour le futur, Loucas Éthier souhaite pouvoir se qualifier à nouveau aux Championnats canadiens. «Pour cette année, je serais très content d'être dans le top 10. Mais à chaque fois que j'y retourne, je veux pouvoir améliorer mon classement et montrer que j'évolue», soutient le Bromontois.

Son rêve: pouvoir un jour accéder à une compétition internationale. «Ce serait fantastique d'avoir une assignation à l'international, je travaille là-dessus. Mais j'aime mieux me donner un objectif année après année et prendre mon temps pour m'améliorer», conclut celui qui ne manque définitivement pas d'ambitions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer