Un match à oublier pour les Maroons 2.0

Le gardien des Maroons, Olivier Laliberté... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le gardien des Maroons, Olivier Laliberté

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Waterloo) Les Maroons 2.0 de Waterloo ont trébuché face aux Sportifs de Joliette à leur premier match en 2016 samedi soir au centre sportif Marcel-Bonin.

Après s'être bâti une avance de3-0 dès la première période, les Sportifs ont filé vers une victoire de 5-2 se rapprochant du même coup un peu plus des Maroons au classement général.

«C'est un match où il n'y pas grand-chose qui fonctionnait pour nous. On a fait plusieurs erreurs en défensive et ils ont pris occasion de toutes les chances qu'on leur a données. De notre côté, on a obtenu 44 lancers, mais rien de vraiment menaçant», a résumé l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps.

Les Sportifs n'ont pas perdu de temps pour donner le ton à la rencontre. Après avoir vu Raphaël Ducharme ouvrir la marque lors de la 3e minute de jeu, Jordan Éthier et Marc-André Labelle ont aussi enfilé l'aiguille au premier engagement chassant Olivier Laliberté du match.

Le gardien des Maroons a cédé trois buts sur 17 tirs avant de céder sa place à Félix Guilbault entre la première et la deuxième période. Cela n'a pas empêché les Sportifs de revenir à la charge au retour des vestiaires.

Joliette a porté la marque à 4-0 au début du second vingt grâce à un but de Michaël Dufresne en désavantage numérique. Jason Crack a répliqué alors qu'il restait quatre secondes au cadran en inscrivant son 13e filet de la saison.

L'histoire s'est toutefois répétée en troisième période lorsque David Poulin a fait bouger les cordages pour redonner une avance de quatre buts aux Sportifs. Mathieu Papineau a réduit l'écart en marquant à 12: 52, mais les Maroons n'ont pas réussi à orchestrer une remontée.

«Eux aussi, ils revenaient d'une longue pause. L'effort déployé par Joliette était simplement meilleur», a résumé le coach des Maroons qui étaient privés de trois défenseurs.

Plus que deux matchs avant les séries

Guilbault a somme toute bien fait devant son filet repoussant 20 des 22 tirs dirigés vers lui. C'est toutefois le gardien des Sportifs, Nick Majeau, qui s'est le plus illustré entre les deux poteaux en effectuant 42 arrêts. Il a conservé un excellent taux d'efficacité de ,955.

Par ailleurs, les unités spéciales des deux formations en ont arraché lors de cette rencontre. Les Sportifs ont été blanchis en cinq occasions tandis que les Maroons ont connu une soirée de 0 en 10 en avantage numérique. Seul Joliette a marqué... avec un joueur en moins.

Les Maroons auront maintenant une semaine complète pour retrouver leurs repères. Ils seront en congé le week-end prochain, eux qui renoueront avec l'action le vendredi 22 janvier alors qu'ils rendront visite au Lafrenière Tracteur de St-Anne-de-la-Pérade.

Le lendemain, ce sera au tour des Maroons de les accueillir à Waterloo.

Une série aller-retour qui promet puisque le Lafrenière (12-5-1) les talonne au classement et surfe présentement sur une séquence de quatre victoires consécutives.

«Ça va être notre dernier week-end d'activités en saison régulière et ça va probablement décider de la première place au classement. L'enjeu sera très important», souligne Deschamps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer