Alexandre Coulombe dit oui aux Inouk

Alexandre Coulombe affirme se joindre aux Inouk avec... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Alexandre Coulombe affirme se joindre aux Inouk avec enthousiasme.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) «Les derniers mois n'ont pas été faciles et j'ai maintenant envie de jouer au hockey pour le plaisir, dans ma ville et avec mes amis.»

Libéré par les Remparts de Québec, Alexandre Coulombe a dit oui aux Inouk. Finalement, devrait-on ajouter.

Les Inouk espèrent Coulombe depuis le mois de juin, alors qu'ils ont en fait leur premier choix au repêchage de la Ligue de hockey junior du Québec. Depuis, le défenseur a poursuivi sa carrière avec les Cataractes de Shawinigan avant d'être échangé aux Wildcats de Moncton puis aux Remparts.

Au départ, Coulombe avait demandé à la direction de l'équipe de lui laisser quelques jours de repos et il devait participer à son premier entraînement en début de semaine seulement. Mais voilà qu'il a pratiqué avec ses nouveaux coéquipiers dès jeudi après-midi et qu'il sera de l'alignement, vendredi soir, face aux Mustangs de Vaudreuil-Dorion.

«J'avais pensé me joindre aux Inouk plus tôt, mais il y a eu cette transaction qui m'a fait passer des Wildcats aux Remparts, a expliqué l'athlète de 20 ans. Honnêtement, mon aventure à Québec a été décevante. Mais tout ça est derrière moi. Je regarde en avant et en avant, ce sont les Inouk.»

Coulombe a disputé quatre petits matchs avec les Remparts, avec lesquels il était, paraît-il, à l'essai.

«Après qu'il soit venu me chercher à Moncton, Philippe Boucher (l'entraîneur et directeur général) a promis à mon agent que j'allais terminer la saison à Québec. Personne ne m'avait dit que j'étais à l'essai. J'ai connu deux matchs ordinaires, puis deux bons matchs et on a ensuite questionné mon degré de motivation. Je n'ai pas trop compris, mais bon, ce n'est pas ma décision...»

Coulombe a commencé sa saison sur le tard (en novembre, en fait), lui qui a soigné pendant plusieurs mois une blessure à une cheville. Il a disputé cinq matchs avec les Cataractes avant d'être échangé aux Wildcats, où il a joué huit rencontres.

«Un peu de stabilité va me faire du bien, a repris Coulombe en souriant. À Granby, je joins une bonne équipe, une bonne organisation et plein d'amis. Je suis enthousiaste.»

Recruteur en chef des Inouk, Gilles Lapierre a communiqué avec Coulombe mercredi soir. Il a eu les bons mots pour convaincre le jeune homme de venir terminer sa carrière junior avec les Inouk, dans sa cour.

Un gros, gros plus

Le directeur général Stéphane Mondou et l'entraîneur David Lapierre n'ont pas caché leur joie, jeudi, après avoir appris qu'Alexandre Coulombe avait dit oui à l'organisation.

«Alexandre va s'avérer un gros, gros plus dans notre alignement, a déclaré Mondou. Il est grand (6'3''), il est gros (205 livres), il est fiable défensivement et il possède tout un lancer. Nous sommes très, très heureux de l'accueillir.»

«Alexandre ne l'a pas eu facile depuis le début de la saison et son expérience, en tant que joueur et en tant que personne, va nous être précieuse, a enchaîné Lapierre. C'est un bon joueur, une bonne personne et il va faire de nous une meilleure équipe.»

Même avec le départ de David Bédard (qui pourrait être échangé dans les prochaines heures), les Inouk n'étaient pas mal pris, loin de là, à la ligne bleue. Coulombe se joint à un groupe déjà solide qui regroupe entre autres Francis Robichaud, Marc-André Gauthier et Kevin Cloutier.

«Nous sommes une équipe en développement, mais je ne crois pas au développement dans la défaite, a repris Mondou. Nous voulions être compétitifs cette saison et nous le sommes encore plus que prévu. Nous voulons faire un bout de chemin en séries et l'acquisition d'Alexandre nous permet de croire encore plus en nos chances.»

Les Inouk ont envoyé trois joueurs à la LHJMQ au cours des dernières semaines: Jérémy Way-Gagnon et William Leblanc (les deux à Drummondville) ainsi que Jacob Garon-Landry (à Baie-Comeau). L'organisation a beau être fière de son programme de développement, elle était mûre pour du renfort de premier ordre. L'arrivée de Coulombe représente une bouffée d'air frais.

«Ça va mettre de la magie dans le vestiaire», a ajouté Mondou, qui a rarement été aussi expressif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer