Le retour de Dany Massé

Dany Massé, à l'époque pas si lointaine où... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Dany Massé, à l'époque pas si lointaine où il évoluait dans l'organisation du Canadien.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Il y a quatre ans, Dany Massé était un espoir de l'organisation du Canadien. Mais écoeuré (pour reprendre son propre terme) de vivre sous pression, tanné de toujours devoir performer, il a décidé de tout lâcher.

L'ex-Granbyen, qui vit maintenant à Drummondville, a mis du temps à reprendre goût au hockey. Mais la patience des 3 L de Rivière-du-Loup a porté ses fruits, l'athlète de 27 ans ayant accepté de rallier les rangs de l'équipe de la Ligue nord-américaine de hockey.

«Une fois de temps en temps, les gens des 3 L m'envoyaient un courriel afin de savoir si j'avais envie de jouer au hockey à nouveau, raconte Massé. Il y a quelques semaines, je leur ai finalement dit oui. Je suis prêt à revenir et j'ai hâte à mon premier match.»

Ce premier match, il aura lieu le 15 janvier, alors que les 3 L recevront le Blizzard de Trois-Rivières à Rivière-du-Loup.

«Je n'ai plus d'objectifs par rapport au hockey. Tout ce que je veux, c'est jouer dans une bonne ligue, à l'intérieur d'un gros calibre. C'est ce que la LNAH, qui a changé pour le mieux depuis le temps, m'offre.»

Massé travaille pour le collège Saint-Bernard, à Drummondville, où il est un des responsables du programme de hockey de l'institution. Il dirige d'ailleurs l'équipe M-15 majeur, qui évolue au sein de la Ligue de hockey préparatoire scolaire.

Mais avant de s'établir dans le Centre-du-Québec, il a passé près de trois ans en Abitibi. C'est là qu'il s'est retrouvé après avoir disputé ses derniers matchs avec les Bulldogs de Hamilton, filiale du Canadien dans la Ligue américaine, en 2012.

Oui, le chemin qui l'a ramené au hockey a été long et un brin tortueux.

«Pendant mes années en Abitibi, j'ai étudié en administration à l'université. C'est l'amour qui m'avait amené là. Et c'est encore l'amour qui m'a amené à Drummondville!»

Massé n'a plus de famille à Granby, ses parents vivant maintenant à Saint-Hyacinthe. Mais il y compte encore une tonne d'amis.

Aucun regret

Après avoir connu une brillante carrière junior à Val-d'Or, Acadie-Bathurst et Drummondville, Dany Massé a disputé 119 matchs dans la Ligue américaine, dans l'antichambre de la grande ligue. Même s'il n'a pas réussi à jouer une seule rencontre avec le Canadien, il n'a aucun regret.

«Je n'ai aucun regret, car je suis allé au bout de mon potentiel et de mes possibilités, dit-il. À la suite de ma dernière saison avec les Bulldogs, le Canadien m'a offert un contrat de la Ligue américaine et de la Ligue de la Côte Est, mais ça ne m'intéressait pas. Je savais que c'était fini, que je ne jouerais jamais dans la Ligue nationale. À un moment donné, il faut être réaliste.»

Depuis la fin de sa carrière chez les pros, il a uniquement joué dans des ligues de garage. C'était en masse pour lui.

«J'avais besoin de faire autre chose, de penser à autre chose, de me désintoxiquer de la pression du hockey. Là, je me sens bien et je suis prêt à revenir. Du moins à m'essayer...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer