Hockey scolaire : les cadets de Massey-Vanier invaincus

Les cadets (division 1) de Massey-Vanier n'ont toujours... (photo fournie par France landry)

Agrandir

Les cadets (division 1) de Massey-Vanier n'ont toujours pas subi la défaite en 24 sorties cette saison.

photo fournie par France landry

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les hockeyeurs cadets (division 1) de l'école secondaire Massey-Vanier sont intouchables depuis le début de la saison, eux qui n'ont toujours pas subi la défaite en 24 matchs.

Présentant une fiche de 19 victoires et 5 verdicts nuls, la formation cowansvilloise vogue en tête de la première division du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), un circuit provincial.

À vrai dire, ils disposent d'un coussin de 16 points par rapport à leurs plus proches poursuivants, les représentants de l'école polyvalente Nicolas-Gatineau.

«Est-ce qu'on s'y attendait? Je dirais que non. Mais en même temps, je ne suis pas surpris», avoue Patrick Bergeron, qui dirige tous les clubs de hockey de Massey-Vanier.

«La plupart de ces jeunes-là sont ensemble depuis le secondaire 1. Ils ont goûté à la victoire chez les benjamins. Deux ans plus tard, on voit que l'équipe est arrivée à maturité. Quelques joueurs se sont greffés pour mettre la touche finale à tout ça», a-t-il observé.

Depuis le jour 1 du camp d'entraînement, l'objectif est clair: atteindre la finale de section afin de se qualifier pour la coupe Dodge. Et, pourquoi pas, remporter cette grande compétition provinciale.

Le message semble avoir fait du chemin. Avec 124 filets au compteur, soit un de plus que l'école secondaire Cap-Jeunesse, Massey-Vanier domine ses 23 adversaires au plan offensif. Seuls trois clubs se sont montrés plus hermétiques en défensive.

«Notre jeu est uniquement basé sur la vitesse d'exécution, explique Patrick Bergeron. On n'est pas la plus grosse équipe de la ligue, donc on doit bouger la rondelle pour garder l'attaque en vie. (...) Je dirais que notre jeu de puissance est mortel.»

«Nos gardiens (Simon Dutil et Alexandre Champigny) ne sont pas toujours très sollicités, mais quand ils le sont, ils font du bon travail.»

L'équipe avant tout

Si Thomas Cusson (46) et Joakim Bergeron (41) ont déjà franchi la barre des 40 points, le Roxtonais assure que les succès de sa troupe sont avant tout une affaire d'équipe. En ce sens, il n'a pas nommé de capitaine ni d'assistant cette saison.

«Tout le monde est assis confortablement dans la bonne chaise. Que ce soit dans un rôle offensif ou défensif.»

Depuis quelques semaines, les clubs cadets de division 1 redoublent d'efforts afin de solutionner l'énigme Massey-Vanier.

«On dit à nos joueurs que la défaite fait partie du processus d'apprentissage. Je dirais qu'ils jouent beaucoup plus avec le désir de gagner que la peur de perdre. Et ça fait une grosse différence», estime Bergeron.

Toujours chez les cadets, l'école secondaire Massey-Vanier aligne également une formation de division 2. Celle-ci connaît toutefois moins de succès, devant se contenter d'une fiche de 1-5 cette saison.

«Tout s'explique par la jeunesse de notre équipe, précise toutefois Patrick Bergeron. On a des jeunes de secondaire 1 qui affrontent des jeunes de secondaire 3. (...) Pour nous, les résultats des matchs et le classement importent peu. On voit surtout la division comme du développement.»

Des juvéniles aumatch des étoiles

En classe juvénile, Massey-Vanier et l'école secondaire De Mortagne se partageaient la tête de la section Sud à l'amorce du congé des Fêtes. «Les matchs dans notre division sont chaudement disputés. On a eu une petite période creuse, mais on a trouvé les solutions pour s'en sortir», indique Bergeron.

Selon lui, les juvéniles devront améliorer leur rendement sur les unités spéciales afin d'atteindre ultimement la coupe Dodge.

N'empêche que quatre membres de l'équipe ont récemment participé au match des étoiles de la catégorie. Brandon Tracey, Tristan Lachance, Damien Beaupré et Zachary Marsh étaient de la formation qui a triomphé 6-5 en prolongation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer