Une belle remontée des Maroons 2.0

L'attaquant Kevin Asselin a été la vedette de... (Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'attaquant Kevin Asselin a été la vedette de la rencontre pour les Maroons. Il a inscrit un tour du chapeau, dont le but de la victoire, vendredi dernier face au Wild de Windsor.

Julie Catudal, Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Waterloo) Les Maroons 2.0 sont revenus de l'arrière à deux reprises contre le Wild de Windsor qu'ils ont battu 4-3 vendredi soir dernier sur la route. Il s'agissait d'un troisième gain de suite pour le club senior de Waterloo.

Auteur d'un tour du chapeau, Kevin Asselin a été la vedette de la rencontre. Il a inscrit son troisième but à sept secondes de la fin du match pour ainsi donner la victoire à Waterloo.

«Ça a été un match un peu bizarre. Les pénalités ont miné le rythme un peu et on a touché quelques poteaux. Asselin a toutefois connu un très bon match, Félix Guilbeaut a fait une belle performance devant le filet et on est repartis avec la victoire», a noté l'entraîneur-chef des Maroons, Michel Deschamps.

La partie avait pourtant mal débuté pour les Maroons qui ont vu le Wild prendre les devants 1-0 dès la deuxième minute de jeu de la première période grâce à un but d'Alex Gagnon.

Il a été imité en fin d'engagement par François Bérubé, qui a profité d'un avantage numérique pour doubler l'avance du Wild. Les Maroons leur ont toutefois fait perdre leur priorité de deux buts en deuxième période.

Kevin Asselin a d'abord fait mouche à 1: 39 avant de voir Jason Crack inscrire son 12e filet de la campagne à mi-chemin du deuxième tiers alors que Waterloo évoluait avec un joueur en plus.

Le capitaine du Wild, Ryan Murphy, a répliqué à 13: 30 de la troisième période. Seulement 27 secondes plus tard, Asselin marquait à nouveau lors d'un lancer de pénalité obtenu après qu'un joueur du Wild eut immobilisé le disque avec sa main dans la zone de leur gardien.

Cette impasse n'a pas duré très longtemps. Alors que tout le monde se dirigeait vers la prolongation, Asselin a complété son tour du chapeau à quelques secondes du coup de sifflet final.

Les Maroons ont ainsi récolté deux points malgré l'absence de plusieurs éléments importants de l'alignement, dont Mathieu Papineau qui a été rappelé par les Nailers de Wheeling dans la ECHL et Mathieu Asselin suspendu pour avoir été le troisième joueur impliqué dans une bagarre.

Parlant de bagarre, pas moins de quatre combats ont éclaté au cours du match, incluant deux duels entre Maxime Harnois et Luc Routhier.

Félix Guilbeault (7-1-1) a signé sa septième victoire de la campagne devant la cage des Maroons. Il a bien fait en repoussant 43 lancers. Le gardien du Wild Maxime Blanchard a aussi connu une soirée chargée, lui qui a effectué 44 arrêts.

Cette septième victoire en neuf parties sur les patinoires adverses a permis à Waterloo (13-4-2) de consolider sa place au premier rang du classement de la Ligue senior A de la Mauricie.

Les Maroons amorcent maintenant leur long congé du temps des Fêtes. Ils seront de retour en action le samedi 9 janvier alors qu'ils rendront visite aux Sportifs de Joliette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer