Les Braves... en attendant d'être médecin

Étienne Cadieux Genesse s'impose comme un des meilleurs... (Fournie par les Braves de Farnham)

Agrandir

Étienne Cadieux Genesse s'impose comme un des meilleurs défenseurs de la Ligue de hockey junior AA Estrie-Mauricie.

Fournie par les Braves de Farnham

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Farnham) Parfois, il se demande s'il n'aurait pas dû tenter de se rendre au bout de ses possibilités au hockey. Certes, Étienne Cadieux Genesse aurait pu jouer dans la Ligue midget AAA et probablement même dans la LHJMQ. Mais voilà, le défenseur des Braves de Farnham, futur médecin, a toujours mis la priorité sur ses études.

Cadieux Genesse fait la fierté de la direction des Braves. Le jeune homme est un des meilleurs défenseurs de la Ligue junior AA Estrie-Mauricie, mais il est surtout un brillant étudiant qui a un objectif de vie très précis.

«Il n'y a pas de médecin dans ma famille, mais j'ai adoré mes cours de biologie au secondaire et mon intérêt pour le monde de la santé vient de là, je pense, explique l'athlète de 21 ans. La médecine est un domaine fascinant et j'en envie d'aider les gens à ma façon...»

Cadieux Genesse en est à sa troisième année à l'Université de Sherbrooke. Après les Fêtes, il va entamer une série de stages. C'est là qu'il verra s'il veut travailler à l'urgence ou être spécialiste.

«Il y a tellement de façon dont j'aimerais pratiquer ma profession! On verra dans quoi je me sens le plus à l'aise...»

Il se rappelle encore le moment où il a dû décider de ses priorités.

«Lorsque les Cantonniers de Magog m'ont fait signe, je me suis arrêté et j'ai réfléchi. Ça me tentait, mais à l'intérieur de moi, je savais que mes études devaient rester la chose la plus importante. Oui, ça m'arrive de me demander si j'ai pris la bonne décision. Mais je serai médecin toute ma vie, tandis que la carrière de hockeyeur ne dure qu'un temps...»

Gagner à nouveau

Étienne Cadieux Genesse en est à ses derniers milles au hockey junior. Et il veut finir en beauté. L'athlète originaire de Farnham veut revivre la conquête de la coupe Dodge, lui qui l'a vécue une première fois dans l'uniforme du Nordik de Cowansville il y a deux ans.

«On a une belle équipe et on est capables de se rendre jusqu'au bout, dit-il. Mais voilà, on ne gagne pas juste avec le talent et ça, on ne le comprend pas toujours. Dimanche dernier, on s'est justement fait jouer le tour contre Sherbrooke, un club qu'on aurait dû battre. Je ne pense pas qu'on ait joué 60 bonnes minutes de hockey souvent depuis le début de la saison...»

Dimanche, à l'aréna Madeleine-Auclair, les Braves (12-5-1) ont rendez-vous avec le V. Boutin de Plessisville (14-4 avant son match de samedi à Sherbrooke). Le match entre les deux meilleures équipes de la LHJAAEM, le dernier avant la pause des Fêtes, promet.

«On a prouvé il y a deux semaines encore qu'on est en mesure de battre le V. Boutin, tranche Cadieux Genesse. On dirait qu'on joue mieux face aux bonnes équipes que face aux moins bonnes...»

Les Braves ont remporté deux de leurs quatre matchs face au V. Boutin cette saison. Et une de leurs deux défaites est survenue en bris d'égalité. Il y a deux semaines, lorsque les joueurs de Patrick Bergeron l'ont emporté 4-3 en tirs de barrage, on a assisté au meilleur match de la saison à l'aréna Madeleine-Auclair.

«Ça va prendre un autre bel effort du genre», estime Étienne Cadieux Genesse, qui a pris congé du journaliste pour retourner à ses bouquins de médecine...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer