Maxime Guyon déjà indispensable

Maxime Guyon a marqué 16 buts en autant de... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Maxime Guyon a marqué 16 buts en autant de matchs depuis le début de la saison.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Waterloo) C'est une recrue, il n'a que 21 ans, mais voilà que Maxime Guyon s'impose déjà comme un joueur indispensable aux succès des Maroons de Waterloo.

Après 16 matchs, Guyon domine la Ligue de hockey senior de la Mauricie avec 16 buts. Il a aussi amassé huit passes, ce qui le place au deuxième rang des marqueurs des Maroons derrière Jason Crack, qui a 30 points.

Guyon et Crack se sont fait la guerre dans la Ligue de hockey junior du Québec. Le premier dans l'uniforme Collège Français de Longueuil et le second, dans celui des Inouk.

«Ça fait drôle de jouer avec Jason et à Waterloo, juste à côté de Granby, explique l'athlète de Saint-Amable. Au hockey, c'est comme ça: ton adversaire d'aujourd'hui sera peut-être ton meilleur chum dans un autre vestiaire demain...»

Guyon ne s'attendait pas à porter les couleurs des Maroons cette saison: son plan initial était d'étudier à l'université Concordia et de jouer au hockey avec les Stingers, mais ça n'a pas fonctionné. Puis, il a tenté de se tailler un poste avec les Prédateurs de Laval, de la Ligue nord-américaine, où il a seulement réussi à obtenir une place de réserviste.

«J'ai joué un match à Laval, le premier de la saison. Puis, mon chum Mathieu Papineau m'a parlé des Maroons. Michel Deschamps (le directeur général et entraîneur) a communiqué avec moi et je suis allé essayer ça. J'ai vu que l'équipe était bonne et que l'organisation était solide. Et je suis encore là. Honnêtement, je suis bien ici.»

Bien au point où il dira probablement non aux Prédateurs si ceux-ci ont besoin de lui d'ici à la fin de la saison.

«J'aime l'ambiance qui règne chez les Maroons. J'ai hâte de retrouver les gars chaque fin de semaine. C'est certain que ça aide qu'on ait autant de succès.»

Mais Guyon ne promet rien en vue de la prochaine saison. Il a eu des contacts avec des gens de la Ligue de la Côte Est et il aimerait tenter sa chance chez les pros en 2016-2017.

«Je ne promets rien, mais je ne dis pas que je ne reviendrai pas non plus. On verra.

Un gagnant

Maxime Guyon, qui a enregistré 87 points en 46 matchs avec le Collège Français la saison dernière, a remporté deux fois la Coupe Napa à Longueuil: en 2013 et en 2015. Il est identifié comme un gagnant et un joueur de séries.

«La saison, c'est important, mais les séries, c'est là que ça se passe, reprend-il. Quand arrivent les éliminatoires, je hausse toujours mon jeu d'un cran (il a inscrit 29 points en 19 matchs le printemps dernier). Et gagner la coupe, y'a pas plus belle sensation, qu'importe le niveau.»

Guyon aime ce qu'il voit des Maroons. Et il a l'impression que l'équipe a ce qu'il faut pour aller loin.

«On est solides à toutes les positions. Honnêtement, je pense qu'on peut tout gagner. Et c'est ce que je veux.»

Guyon arrive d'une ligue où il n'y a à peu près qu'une bagarre par mois. Dans la LHSAM, c'est une par période, au moins. Il a dû s'ajuster.

«Ça brasse, mais les durs se battent entre eux et ils laissent les autres joueurs tranquilles. Les bagarres, ça fait partie du hockey senior. Mais ça n'empêche pas qu'il se joue du très bon hockey dans la ligue.»

Les Maroons sont à Windsor ce soir. Ce sera la pause des Fêtes ensuite.

«On a bien travaillé depuis le début de la saison. Mais pour avoir l'esprit en paix, il faut gagner ce dernier match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer